Œil

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 18 février 2015
Anglais : eye
Espagnol : ojo
Étymologie : latin ŏcŭlus œil
n. m. Organe de la vision permettant à l’homme de capter la lumière, pour ensuite l’analyser et interagir avec son environnement. L’œil logé dans une cavité osseuse, l’orbite, est constitué d’un globe oculaire, formé de 3 enveloppes ou tuniques, entourant une substance gélatineuse, le corps vitré qui maintient la forme de l’œil :
1- la tunique externe de protection avec la sclère ou sclérotique (forme le « blanc » de l’œil), recouverte dans sa partie antérieure par la conjonctive, muqueuse transparente qui produit un mucus lubrifiant, la face avant de l’œil, la cornée, couche transparente et résistante. Cf cornée.
2- la tunique moyenne avec l’uvée composée de l’iris, membrane colorée par la mélanine, avec en son centre la pupille dont les variations de diamètre contrôlent la quantité de lumière qui pénètre dans l’œil, de la choroïde, membrane nourricière de la rétine qui tapisse la face interne de l’œil, du corps ciliaire qui sécrète l’humeur aqueuse, liquide situé entre la cornée et le cristallin, et dont le réseau de muscles permet de modifier la courbure de celui-ci, lentille transparente convergente située derrière l’iris qui focalise l’image sur la rétine. Cf cristallin.
3- la tunique interne sensorielle avec la rétine, membrane tapissant le fond de l’œil qui reçoit, au niveau des cellules sensorielles, les cônes (vision diurne) et les bâtonnets (vision nocturne), les signaux lumineux, et assure leur transmission au cerveau par l’intermédiaire du nerf optique. Cf rétine.

L'œil n'interprète aucune des images perçues, il n'est qu'un ensemble de capteurs photosensibles qui convertit l'information (luminosité, couleur) en un message nerveux codé en fréquence transmis au cerveau.


Pharmacie clinique



Œil de sonde

Anglais : eye of probe
Espagnol : ojo de prueba
Orifice pratiqué dans un dispositif médical, rappelant la forme de l'œil, pour l'aspiration ou l'instillation, en nombre et de configuration variables, présent dans les sondes gastro-duodénales, digestives, urinaires, trachéales, à oxygène…

Au pluriel, des œils. Leur nombre et leur disposition sont caractéristiques du type de sonde, par exemple Marion, Nélaton…

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres