Agoniste

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 18 avril 2017
Anglais : agonist
Espagnol : agonista
Étymologie : grec ἀγωνιστής agônistếs athlète qui lutte dans les jeux
adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance qui agit sur un ou plusieurs récepteurs définis. Par exemple, un agoniste cholinergique agit sur les récepteurs cholinergiques (récepteurs de l'acétylcholine). Cf récepteur.



Pharmacologie



Qualifie ou désigne une substance endogène ou exogène capable d'activer un récepteur donné et d'entraîner corrélativement une réponse caractéristique, témoin de son activité (ou effet correspondant). Un agoniste est défini par son efficacité (intensité de l’effet engendré) et par sa puissance (liée à la dose ou à la concentration nécessaire pour produire 50% de l’effet maximal).

En pratique, pour les expériences in vitro, la puissance est définie par le pD2, c’est à dire le log négatif de la concentration de la substance exerçant 50% de l’effet maximal. Un pD2 de 7 veut dire que le produit exerce 50% de son effet maximal à la concentration de 10-7 mol/L. A ne pas confondre avec l'affinité.

Agoniste biaisé

Se dit d’un agoniste d’un récepteur couplé aux protéines G (GPCR), dont la liaison stabilise une conformation du récepteur qui n’active qu’une des voies de signalisation couplées à ce récepteur.

Il en résulte une dissociation de différents effets (recherchés ou indésirables) produits par l’activation d’un même récepteur, par exemple des agonistes du récepteur µ aux opiacés possédant de puissantes propriétés analgésiques, mais peu d’effets sur le tube digestif et la respiration. Cf efficacité.

Agoniste calcique

Anglais : calcium channel agonist
Espagnol : agonista cálcico
Agoniste capable d’augmenter l’entrée du calcium dans les cellules, en augmentant l’ouverture de canaux calciques dépendants du voltage, particulièrement les canaux à haut seuil d’activation dits de type L (par exemple certaines dihydropyridines comme le Bay K 8644). Suscite ainsi une réponse de nombreuses cellules excitables, particulièrement dans le cœur et les vaisseaux.

Les agonistes calciques ne sont pas utilisés en thérapeutique en raison d’effets indésirables, parmi lesquels une constriction des coronaires.


Agoniste entier

Anglais : full agonist
Espagnol : agonista completo
Agoniste exerçant un effet d’intensité maximale comparable à celui du médiateur endogène spécifique, par exemple l'adrénaline dans le domaine adrénergique.

Cf efficacité.


Agoniste ­inverse

Anglais : inverse agonist
Espagnol : agonista inverso
Ligand capable d'inhiber l'activité constitutive d'un récepteur couplé aux protéines G, pouvant se traduire par un effet inverse (d'où son nom) de celui d'autres agonistes augmentant l'activité du même récepteur.

L'effet d'un agoniste inverse est l'inhibition de la fonction contrôlée par son récepteur, mais on le dit agoniste car cet effet peut être inhibé par un antagoniste neutre qui inhibe aussi l'effet des agonistes augmentant la fonction. Cf antagoniste, récepteur. Ainsi certaines bêtacarbolines sont des agonistes inverses des récepteurs aux benzodiazépines. Elles ont des effets anxiogènes et convulsivants opposés à ceux des benzodiazépines anxiolytiques et anticonvulsivantes. Cf GABA.


Agoniste morphinique

Anglais : morphine agoniste
Espagnol : agonista morfínico
Qualifie une molécule présentant des analogies de structure et surtout d’activités pharmacologique et thérapeutique avec la morphine. Selon leur structure chimique, certains dérivés morphiniques se caractérisent par une action principale analgésique, par exemple le fentanyl, d’autres par une action antitussive, par exemple la codéine, ou encore antidiarrhéique, par exemple le lopéramide.

Des dérivés morphiniques, comme la méthadone ou la buprénorphine, sont employés dans des traitements substitutifs de réhabilitation d’héroïnomanes en raison d’une caractéristique de pharmacocinétique, leur demi-vie plasmatique très longue réduisant l’importance du syndrome de sevrage.


Agoniste partiel

Anglais : partial agonist
Espagnol : agonista parcial
Agoniste moins efficace que l'agoniste entier. Il peut même se comporter comme un antagoniste vis-à-vis de l'agoniste entier correspondant, par exemple les azocines dans la série des morphiniques.

Cf efficacité.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres