Amniocentèse

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 21 juin 2017
Anglais : amniocentesis
Espagnol : amniocentesis
Allemand : Amniozentese
Étymologie : grec ἀμνίον amníon vase pour le sang des sacrifices et κέντησις kéntêsis action de piquer, d’aiguillonner, du verbe κεντέω kentéô piquer, aiguillonner
n. f. Geste invasif qui consiste à prélever in utero, avec guidage échographique, un petit volume du liquide amniotique qui entoure le fœtus. L’isolement des cellules fœtales permettra de réaliser un caryotype à la recherche d’anomalies chromosomiques (trisomie 21, par exemple) ou de rechercher des anomalies génétiques (mucoviscidose, syndrome de l’X fragile, par exemple). L’analyse biochimique du liquide amniotique permettra d’identifier des anomalies telles que le spina bifida.
Réalisé le plus souvent entre 15 et 25 semaines d’aménorrhée, cet examen est indiqué principalement chez les femmes situées dans un groupe à risque accru de trisomie 21, lorsqu’une anomalie génétique est suspectée, ou devant l’existence d’une malformation fœtale décelée à l’échographie. Les risques sont faibles (fausse couche dans 0,5% des cas, rupture prématurée des membranes amniotiques).

La réalisation de l’amniocentèse est encadrée par des dispositions légales (Décret no 95-559 du 6 mai 1995).
Références et annexes :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000552034


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres