Anesthésique

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 21 avril 2017
Anglais : anesthesic
Espagnol : anestésico
Étymologie : grec ἀναισθησία anaisthesía insensibilité, inconscience suffixe -ique
adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance capable de provoquer une anesthésie.


Anesthésique général

Anglais : generalanesthesic
Espagnol : anestésico general
Subtance utilisée pour obtenir une anesthésie générale.

Par voie respiratoire, on fait appel à des gaz ou des liquides volatils. En dehors du protoxyde d’azote, on utilise des hydrocarbures saturés, halogénés pour renforcer l’action (halothane), ou des éthers-oxydes, également halogénés (isoflurane). Par par voie IV (ou rectale), on utilise un phénol (propofol), un acide-alcool (oxybate de sodium), un dérivé thiobarbiturique (thiopental sodique) ou un dérivé de l’imidazole (étomidate).


Anesthésique local
Anesthésique local.

Anglais : local anesthesic
Espagnol : anestésico local
Substance utilisée pour obtenir une anesthésie locale. A la cocaïne ont succédé de très nombreux composés de synthèse qui en dérivent de façon plus ou moins lointaine et répondent, comme elle, à la formule générale ci-contre qui comprend un pôle lipophile Ar (reste aromatique) et un motif CAA’, A et A’ étant O, S ou NH (ou CH2 pour A’). Un pôle hydrophile, constitué d’une amine protonable, est de plus nécessaire à l’obtention d’un effet anesthésique.

On utilise surtout des amino-esters benzoïques (exemple amylocaïne, orthoformes, procaïne) et des amino-amides (exemple lidocaïne, articaïne, oxétacaïne).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres