Antiarythmique

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 23 avril 2017
Synonyme(s) : antiarythmisant
Anglais : antiarrhythmic
Espagnol : antiarrítmico
Étymologie : grec ἀντί antí au lieu de, en comparaison de, contre, opposé à, ἀ a a– privatif et ῥυθμός rhuthmós mouvement réglé et mesuré, suffixe –ique
adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance qui s'oppose aux troubles du rythme cardiaque.
La classification des antiarythmiques de Vaughan-williams repose sur les effets électrophysiologiques des antiarythmiques sur le potentiel d’action. Ils agissent par inhibition des mouvements ioniques transmembranaires de la cellule cardiaque et modification de la durée de dépolarisation. Quatre classes principales :
- Classe I : substances à effet prédominant sur le canal sodique, réparties en :
- sous-classe Ia : quinidine, hydroquinidine, disopyramide qui allongent le temps de dépolarisation,
- sous-classe Ib : phénytoïne et certains dérivés des anesthésiques locaux (lidocaïne, mexilétine) qui raccourcissent le temps de dépolarisation,
- sous-classe Ic : cibenzoline, propafénone, flécaïnide qui augmentent la durée du potentiel d’action sans allonger l’intervalle QT ;
- Classe II : bêta-bloqueurs qui dépriment les fonctions cardiaques (effets inotrope, chronotrope, bathmotrope et dromotrope négatifs) ;
- Classe III : amiodarone, active en allongeant simultanément le potentiel d'action et la période réfractaire efficace ;
- Classe IV : certains inhibiteurs calciques (bépridil, vérapamil, diltiazem) parfois agissant secondairement sur le transfert du sodium (vérapamil).

Références et annexes :
Vaughan Williams EM "Classifying antiarrhythmic actions : by facts or speculation", J Clin Pharmacol 1992, 32:964–77.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres