Anticoagulant

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 25 avril 2017
Anglais : anticoagulant
Espagnol : anticoagulante
Étymologie : grec ἀντί antí au lieu de, en comparaison de, contre, opposé à, latin cŏāgǔlāre coaguler, figer, épaissir (un liquide)
adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance d'origine endogène ou exogène qui s'oppose à la coagulation du sang, phénomène physiologique qui fait intervenir plusieurs protéines plasmatiques en cascade et qui aboutit à la formation d'un caillot (clou plaquettaire) permettant de freiner ou de juguler les hémorragies.

Utilisation in vitro pour le recueil du sang en vue d'analyses (composés précipitant les ions calcium tels que fluorures, oxalates, composés complexant ces mêmes ions tels que citrate, EDTA, héparine), ou in vivo en thérapeutique, à titre préventif ou curatif, notamment dans les maladies thrombo-emboliques d’origine mécanique (phlébite, thrombose veineuse profonde, embolie pulmonaire) ou fonctionnelle (insuffisance cardiaque, fibrillation auriculaire…).
Les principaux anticoagulants sont: 1- l’héparine et ses dérivés notamment les héparines de basse masse ou HBPM, actifs par voie parentérale, 2- les antivitamines K ou AVK, actives per os, qui diminuent la production de facteurs de la coagulation physiologique, 3- les dérivés de l’hirudine, 4- les inhibiteurs des facteurs Xa (rivaroxaban par exemple) et IIa (dabigatran par exemple).




Pathologie



Anticoagulant circulant

Anglais : circulating antibody
Espagnol : anticoagulante circulante
Substance endogène anormale qui diminue fortement le pouvoir coagulant du sang.

Certains anticoagulants s'opposent à l'action d'un seul facteur, avec possibilité de mort par hémorragie incoercible, d'autres à une phase de la coagulation (par exemple anticorps anticoagulant dans le lupus érythémateux disséminé).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres