Antileishmanien

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 25 avril 2017
Anglais : antileishmanial
Espagnol : antileishmaniásico
Étymologie : grec άντί anti opposé à, français leishmanien de Sir W Leishman, professeur assistant de pathologie à l’école militaire de médecine de Glasgow qui découvrit en 1903 le parasite du kala-azar
adj. et n. m. Qualifie ou désigne une substance qui agit contre les leishmanies.

Les sels pentavalents d’antimoine (antimoniate de méglumine et stibogluconate de sodium) sont considérés encore aujourd’hui comme le traitement de première intention. En seconde intention se trouvent l’amphotéricine B (liposomale ou non), l’iséthionate de pentamidine, la paromomycine et la miltéfosine.
En pratique, on utilise :
1- dans les leishmanioses viscérales : isétionate de pentamidine, antimoniate de N-méthyl glucamine (méglumine) et gluconate sodique d’antimoine (stibiogluconate de sodium) administrés par voie parentérale dans les pays francophones ; réservés aux leishmanioses à souches résistantes : isétionate de pentamidine (diamidine), amphotéricine B liposomale, interféron γ, miltéfosine B,
2- dans les leishmanioses cutanées : méglumine, stibiogluconate de sodium, amphotéricine B, kétoconazole ou itraconazole, antibiotiques, associés ou non à la cryothérapie ou la chirurgie.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres