Antimoine (121,7551Sb)

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Anglais : antimony
Espagnol : antimonio
Étymologie : grec στίϐη stibê gelée blanche, latin stĭbĭum antimoine
n. m. Élément solide de la 15ème colonne de la classification périodique (5ème période), de configuration électronique externe (type ns2 np3) analogue à celles du phosphore et de l'arsenic, intermédiaire entre métaux et non métaux, longtemps utilisé comme émétique et purgatif ; sels toxiques.

En toxicologie, l'antimoine et ses dérivés, qui participent à de nombreuses fabrications industrielles (alliages pour piles et batteries, plombs de chasse, verre, caoutchouc.) sont à l'origine d'intoxications aiguës (syndrome cholériforme, troubles respiratoires allant jusqu'à l'œdème aigu du poumon, irritation de la peau et des muqueuses) et d'intoxications chroniques (pneumopathies de surcharges ou stibiose, dermites). Traitement symptomatique et traitement par le dimercaprol. Ne sont plus utilisés en thérapeutique (notamment comme antileishmaniens) que des dérivés dans lesquels l’antimoine est efficacement complexé pour limiter sa toxicité : antimoniate de méglumine, stibogluconate de sodium.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres