Argon (Ar)

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 16 janvier 2016
Anglais : argon
Espagnol : argón
Étymologie : grec ἀργός argós qui ne travaille pas, inactif
n. m. , [math]{}^{39.9}_{18}\mathrm{Ar}[/math], gaz rare, 18e colonne, 4e période de la classification périodique des éléments. Gaz incolore, inodore, relativement abondant dans l’atmosphère (0,93 %) ; s’illumine (lumière bleutée) sous l’influence d’une décharge électrique, d’où son usage dans les tubes d’éclairage, onéreux, donnant lieu à de multiples usages comme :
  1. gaz vecteur en chromatographie en phase gazeuse (CPG) avec une cellule de conductivité thermique en tant que détecteur ;
  2. solvant d’extraction de composés non polaires, à l’état de fluide supercritique. En ce domaine, présente l’avantage de ne pas absorber en lumière infrarouge (IR) ;
  3. alternative au diazote N2 pour purger le four d’un appareil de thermogravimétrie ;
  4. source de plasma dans les torches à plasma (ICP), i.e. en spectrométrie d’émission. Les ions argon et les électrons sont alors les principales espèces conductrices du plasma avec les cations provenant de l’échantillon ;
  5. milieu producteur de laser à gaz permettant l’obtention de raies très intenses utilisé en spectroscopie Raman et comme source de fluorescence ;
  6. chaque fois que l’on veut opérer en atmosphère inerte, si l’azote ne convient pas.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres