Armillaire

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Étymologie : latin armilla bracelet, anneau de fer, suffixe latin –arius –aire relatif à
n. m. Nom français traditionnel des Basidiomycota lamellés dont les lames sont décurrentes Les spores blanches, et le stipe garmi des restes d’un voile partiel (anneau ou armille). Ce nom a été progressivement restreint à des espèces lignicoles ou présentant des rhizomorphes (genre Armillaria – le chef de file est l’armillaire couleur de miel). Aujourd’hui classés dans les Physalacriaceae, ces champignons ont longtemps été rangés auprès des clitocybes, dans les Tricholomataceae. La comestibilité traditionnellement reconnue de ces espèces est à revoir, l’une d’entre elles (A. ostoyae) étant assez fortement indigeste (syndrome gastro-intestinal) et un syndrome armillarien étant en cours de description.


Armillaire couleur de miel

Anglais : honey fungus
Espagnol : hongo de miel
Étymologie : (Armillaria mellea (Vahl : Fr.) Kummer)
Nom attribué le plus souvent de façon générique aux membres annelés du genre Armilllaria (armillaires). L’écologie précise et les qualités des espèces, sur le plan de de la comestibilité, sont cependant assez distinctes.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres