Ascorbique (acide)

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Synonyme(s) : vitamine C, acide L-ascorbique
Anglais : ascorbic acid
Espagnol : ácido ascórbico
Étymologie : grec ἀ a a– privatif, latin médiéval scorbutus scorbut, probablement emprunté au moyen néerlandais scheurbuik, par l'intermédiaire de l'ancien suédois skörbjug, du vieux norrois skyrbjúgr composé de skyr lait caillé et de bjúgr œdème
n. m. Acide comportant une fonction énol stabilisée par la conjugaison de la double liaison carbone–carbone et de la double liaison carbone–oxygène et présentant deux carbones asymétriques, l'un en configuration R, l'autre en configuration S. La fonction ène-diol lui confère des propriétés acides fortes (pH 2,2 pour une solution aqueuse à 2 %) et explique ses intenses propriétés réductrices (avec formation d’acide déhydro-ascorbique).

L'acide L-ascorbique est présent à l'état naturel principalement dans certains fruits et légumes.



Biochimie



L-ascorbique (acide).

L'acide ascorbique constitue l’agent réducteur physiologique le plus puissant, impliqué en particulier dans des réactions faisant intervenir des oxydants mono-électroniques, principalement les cations ferrique et cuivrique. Outre ses propriétés antioxydantes, c'est un cofacteur dans de nombreuses voies métaboliques, notamment des réactions catalysées par les oxygénases par exemple hydroxylation de la proline et de la lysine (synthèse du collagène), hydroxylation de la dopamine en noradrénaline, régénération de la vitamine E. Les concentrations plasmatiques usuelles se situent entre 26 et 85 μmol/L avec des valeurs inférieures à 11 μmol/L en cas de carence.


Chimie thérapeutique



Utilisé dans le traitement des hypovitaminoses C (le scorbut étant un cas extrême) et proposé de façon souvent non scientifiquement prouvée pour de nombreux usages (antihémorragique, mucolytique, antiasthénique, psychostimulant, détoxifiant, voire pour la prévention des infections).
Utilisé en cosmétologie, ainsi que ses dérivés (ascorbyl phosphate de magnésium, palmitate d’ascorbyle, glucoside d’ascorbyle) en tant qu’antiradicalaire et dépigmentant.

Inscrit sur la liste de Médicaments essentiels de l'OMS et à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2011, 0253).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres