Asparaginase

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 03 juin 2017


Biochimie - Hématologie - Pharmacognosie



Synonyme(s) : L- asparagine aminohydrolase
Anglais : asparaginase
Espagnol : asparaginasa
Allemand : Asparaginase
Étymologie : grec ἀσπάραγος aspáragos ou ἀσφάραγος aspháragos asperge, suffixe –ase enzyme
n. f. Enzyme catalysant l’hydrolyse de la fonction amide de l’asparagine, conduisant à l’acide aspartique. Présente dans les règnes végétal (asperge) et animal. Produite par fermentation de souches appropriées de microorganismes. Activité antileucémique relativement spécifique, par hydrolyse de l’asparagine exogène indispensable aux cellules leucémiques.

Inscrite sur la liste des Médicaments essentiels de l'OMS.

Emploi par voie parentérale d’une asparaginase (colaspase) produite par Escherichia coli, en traitement d’hémopathies malignes (notamment certaines formes de leucémie aiguë lymphoblastique). Formation d’anticorps neutralisants anti-asparaginase justifiant pour la poursuite du traitement l’emploi d’une asparaginase immunologiquement distincte (crisantaspase, DCI et pegcrisantaspase, DCI [crisantaspase pégylée]), produite par Dickeya dadantii (synonyme Erwinia chrysanthemi).
L’asparaginase bénéficie du statut de médicament orphelin en Europe et aux États-Unis.
Également utilisation de la pegaspargase (DCI), dérivé pégylé de l’asparaginase d’
E. coli ; la pégylation entraîne un allongement de la demi-vie et une diminution de l’immunogénicité ; emploi en perfusion IV ou de préférence par voie IM dans le traitement de leucémies aiguës lymphoblastiques chez l’adulte et l’enfant. Autorisée aux États-Unis et dans certains pays européens (Allemagne…), la pegaspargase est disponible en France dans le cadre d’une ATU nominative ; en novembre 2015 le CHMP de l’EMA a donné un avis favorable pour l’octroi d’une AMM.
Expérimentation clinique en cours d’une asparaginase encapsulée dans des globules rouges (eryaspase, DCI), en traitement de leucémies aiguës (lymphoblastiques et myéloblastiques) et de certaines tumeurs solides (pancréas…) ; statut de médicament orphelin.
Dans l’industrie alimentaire, emploi d’asparaginase pour éviter la formation, par réaction entre l’asparagine et des sucres, d’un composé cancérogène, l’acrylamide, lors de l’élaboration industrielle d’aliments cuits ou frits à très haute température.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres