Aspirine

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 14 avril 2017
Aspirine.

Synonyme(s) : acide acétylsalicylique
Anglais : aspirin
Espagnol : aspirina
Étymologie : allemand aspirin, aspirine, forgé à partir de a– pour acétyle, de spir venant de Spirea ulmaria nom latin savant de la reine-des-prés (plante qui donne l’acide spirique, plus tard identifié avec l’acide salicylique), et du suffixe –ine utilisé pour désigner des composés chimiques
n. f. (DCI). Originellement nom de marque déposée, est devenu la dénomination usuelle de l’acide acétylsalicylique, ester acétique de la fonction phénol de l'acide salicylique. Antalgique, antipyrétique, anti-inflammatoire à forte dose. Agit comme inhibiteur irréversible des cyclooxygénases 1 et 2 par acétylation, bloquant ainsi la synthèse des prostaglandines et des thromboxanes. Antiagrégant plaquettaire à faible dose, d’où son intérêt pour prévenir embolies, thromboses, infarctus du myocarde. Effet indésirable : risque hémorragique.

Inscrite sur la liste des Médicaments essentiels de l'OMS et à la Pharmacopée Européenne, monographie 07/2012, 030 (acide acétylsalicylique).

L’allergie à l’aspirine, tout comme celle aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), est due à la production excessive de leucotriènes, suite au blocage de la voie des prostaglandines. L'association d'une polypose nasale, d'asthme et d'une intolérance à l'aspirine constitue la " triade de Widal " (ou syndrome de Widal), association pouvant conduire à des chocs anaphylactiques graves.
Très peu soluble dans l’eau, l’acide acétylsalicylique est souvent utilisé sous forme de sel de lysine, un des rares sels relativement stable en solution aqueuse qui peut également être administré par voie injectable.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres