Autophagie

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 28 avril 2017


Biologie cellulaire



Anglais : autophagy
Espagnol : autofagia
Allemand : Autophagie
Étymologie : grec ἀύτος aútos de soi-même, ἔφαγον éphagon aoriste du verbe ἐσθίω esthíô manger
n. f. Voie majeure du catabolisme lysosomique. Peut se résumer en trois étapes : 1- formation d'une vacuole initiale (autophagosome) qui séquestre le matériel cytoplasmique ; 2- fusion de l'autophagosome avec un lysosome en autophagolysosome contenant des enzymes digestives ; 3- dégradation du matériel séquestré par les hydrolases.

Activité essentielle à la régulation de l’homéostasie cellulaire, qui renouvelle et exerce un contrôle de qualité dans le cytoplasme en éliminant les structures obsolètes et les agrégats protéiques. La carence en nutriments stimule l'autophagie pour permettre le maintien du métabolisme et la survie cellulaire par un apport interne de substrats. Les perturbations de l'autophagie sont directement liées à certains états pathologiques tels que la progression tumorale, le développement de maladies neurodégénératives et certaines formes de myopathie. Se distingue de l’apoptose par ses critères morphologiques et moléculaires. La cellule peut utiliser à la fois les machineries apoptotique et autophagique pour disparaître.
Références et annexes :
Le Prix Nobel de médecine 2016 a été attribué au japonais Yoshinori Ohsumi pour avoir élucidé les mécanismes de l’autophagie.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres