Bêta-lactamase

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 23 mars 2018
Synonyme(s) : lactamase (à éviter )
Anglais : beta-lactamase
Espagnol : beta-lactamasa
Étymologie : grec β b second en ordre de classement, latin lāc lactis lait, suc laiteux des plantes, de couleur laiteuse, français amine, suffixe –ase enzyme
n. f. Famille d'enzymes présentes chez de nombreuses bactéries (entérobactéries, staphylocoque...), responsables de la résistance des bactéries vis-à-vis de certains antibiotiques de la famille des β-lactamines. Les β-lactamases hydrolysent la liaison amide du cycle β-lactame avec perte de l’activité antibiotique. On dénombre plus de 400 β-lactamases dont plus de 200 sont à spectre étendu (BLSE), capables d’hydrolyser les pénicillines, les céphalosporines de première, deuxième, troisième et quatrième génération, l’aztréonam. Certaines β-lactamases (les pénicillinases) ont plus d’affinité pour les pénicillines et d’autres (les céphalosporinase) pour les céphalosporines.
Certains antibiotiques de type β-lactamine sont résistants aux β-lactamases, par exemple les pénicillines M (cloxacilline, oxacilline) sont résistantes aux bêta-lactamases produites par les staphylocoques, les céphalosporines de deuxième génération (céfuroxime) ou de troisième génération (céfotiam, ceftriaxone...) sont résistantes au bêta-lactamases produites par les bacilles à gram négatif.

Il existe des inhibiteurs des β-lactamases qui sont des substances voisines des pénicillines, mais sans chaîne aminée sur le cycle β-lactame. Sans activité antibiotique, ce sont des substrats suicides, des leurres sur lesquels les β-lactamases se fixent plus aisément que sur les pénicillines. L’acide clavulanique en est le paradigme; il renforce l’activité antibiotique des pénicillines, en particulier de type A.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres