Baume

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 18 janvier 2016


Pharmacognosie



Anglais : balsam
Espagnol : bálsamo
Étymologie : grec βάλσαµον bálsamon baumier, balsamier
n. m. Oléorésine renfermant des proportions importantes d’acide benzoïque, d’acide cinnamique et de leurs esters. Obtention par incision du tronc de certains arbres à canaux sécréteurs désignés sous le nom générique de baumier.

Baume de Tolu

Anglais : Tolu balsam ou balsam of Tolu
Espagnol : bálsamo de Tolú
Étymologie : latin balsamum baume et espagnol Tolú port colombien
Baume fourni par le baumier de Tolu (Myroxylon balsamum (L.) Harms, var. balsamum, Fabaceae ex-Légumineuses), arbre d’Amérique centrale et du Sud. De consistance solide et résineuse, renferme des acides benzoïque et cinnamique libres et estérifiés (benzoate de benzyle), ainsi qu’une fraction résineuse de nature terpénique et une faible quantité de vanilline ; propriétés antiseptiques et expectorantes.

Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 1596).

Utilisation par voie orale en traitement symptomatique de la toux en cas d’encombrement des voies respiratoires. Également emploi en parfumerie comme fixateur.


Baume du Pérou

Anglais : Peruvian balsam
Espagnol : bálsamo del Perú
Étymologie : latin balsamum baume et français Pérou, pays par lequel se faisait autrefois l’exportation vers l’Europe
Baume fourni par le baumier « du Pérou » (Myroxylon balsamum (L.) Harms, var. pereirae (Royle) Harms, Fabaceae ex-Légumineuses), arbre d’Amérique centrale (Salvador). Liquide visqueux contenant une quantité élevée d’esters de l’alcool benzylique (benzoate majoritaire et cinnamate). Propriétés antiseptiques et cicatrisantes ; peut provoquer des allergies cutanées chez certaines personnes.

Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0754).

Emploi uniquement en usage externe, dans des préparations destinées à être utilisées en inhalation et en application locale à visée trophique et antiseptique (en cas de cicatrisation difficile, brûlures, engelures, crevasses, dermites infectées…). L'utilisation en cosmétologie dans des produits d’hygiène et comme fixateur de parfums est à éviter en raison de son fort pouvoir allergisant.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres