Bilan de médication

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 12 juin 2018
Anglais : medication overview
Espagnol : balance de medicación
Allemand : Medikamentenabgabe
Étymologie : latin bĭlanx, génitif bĭlancis, balance à deux bassins et mĕdĭcātĭo emploi d’un remède
n. m. Pratique consistant à rassembler et à analyser, lors d’un entretien pharmaceutique, l’ensemble des médications (médicaments prescrits, non prescrits, plantes médicinales, dispositifs médicaux...) que prend ou utilise un patient, à évaluer ses habitudes de vie (consommation d’alcool, tabagisme, activité physique…), puis à établir, en concertation avec lui, un plan de prise, c'est-à-dire un cadencement de son traitement en fonction des moments de prise adaptés à son mode de vie. Cf entretien pharmaceutique.

Cette pratique est basée sur une écoute bienveillante du patient, l’absence de jugement et l’intérêt porté aux difficultés qu'il peut rencontrer dans l'observance et la tolérance de ses traitements. Elle permet d’améliorer le bon usage des médications, en adaptant les traitements à la vie du patient, d’évaluer les facteurs de risques liés à ses habitudes de vie et, aussi, d'identifier les effets indésirables et interactions potentielles entre les médications.

Références et annexes :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000023823152&dateTexte=&categorieLien=id



Bilan partagé de médication (BPM)

Anglais : medication shared overview
Espagnol : Balance compartido de medicación
Dispositif d’accompagnement officinal des patients âgés, mis en place après la signature de l’avenant n°12 de la convention nationale pharmaceutique qui organise les rapports entre les pharmaciens d’officine et l’assurance maladie. Il s’agit d’une nouvelle mission rémunérée pour le pharmacien d’officine, destinée notamment à réduire le risque iatrogénique.

Le BPM s’adresse aux patients traités pour une durée d’au moins six mois, âgés de 65 ans ou plus avec au moins une affection de longue durée (ALD), ou de plus de 75 ans sans ALD mais traités par au moins 5 principes actifs. Les patients doivent donner leur accord pour entrer dans le processus. Les modalités du BPM sont précisées dans un cahier des charges précis. Il s’agit d’un accompagnement structuré dont la mise en œuvre répond à un processus formalisé, axé notamment autour des actions suivantes : recueil d’informations sur les habitudes de vie et l’état physiologique du patient, analyse de tous les traitements en cours, détection des problèmes d’observance, d’interactions, d’effets indésirables, de mésusage, rédaction de conclusions et de recommandations à transmettre au médecin traitant, entretien-conseil avec le patient, entretien de suivi de l’observance.

Références et annexes :
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2018/3/9/SSAS1803603A/jo/texte


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres