Boldo

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 28 septembre 2018


Pharmacognosie



Anglais : boldo
Espagnol : boldo
Étymologie : chilien boldo boldo
n. m. Petit arbre dioïque du Chili (Peumus boldus Molina, Monimiaceae). Feuille contenant de nombreux alcaloïdes isoquinoléiques dont la boldine (qui contrairement à une opinion encore répandue n’y est pas l’alcaloïde majoritaire), des composés polyphénoliques abondants (flavonoïdes, oligomères proanthocyanidoliques) et une huile essentielle (potentiellement toxique en raison de la présence en quantité notable d’un peroxyde monoterpénique convulsivant, l’ascaridole). Activités cholérétique et spasmolytique imparfaitement démontrées ; action puissamment antioxydante, inhibitrice de l’action peroxydante des radicaux libres, hépatoprotectrice.

Inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographies 04/2016, 1396 (feuille de) et 1816 (extrait sec de feuille de).

Emploi traditionnel de la feuille (tisanes, poudre, extrait aqueux sec) pour soulager les symptômes de la dyspepsie et des troubles spasmodiques modérés du tractus gastro-intestinal ; emploi semblant justifié en dépit de l’absence quasi totale d’évaluation clinique. Usage non recommandé avant 18 ans, et chez la femme enceinte ou allaitante ; contre-indication en cas d’obstruction des voies biliaires, de cholangite ou de lithiase biliaire.
Utilisation de l’écorce pour l’extraction de la boldine qui, dans cette partie du boldo, est l’alcaloïde majoritaire.
Cf boldine.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres