Bourrache

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 17 février 2018


Pharmacognosie



Anglais : borage
Espagnol : borraja
Étymologie : latin médiéval borago ou borrago, probablement emprunté à l'arabe abûaraq père de la sueur, nom donné à cette plante pour ses vertus sudorifiques, devenu būaráq par altération populaire ; pourrait également dériver du latin burra bure, étoffe grossière en laine [la bourrache est une plante à feuilles velues]
n. f. Herbacée rudérale indigène (Borago officinalis, Boraginaceae). Limbe des feuilles couvert de poils rudes ; fleur bleu vif. Présence dans les parties aériennes de mucilage et de faibles quantités d’alcaloïdes déhydropyrrolizidiniques (plus abondants dans la feuille). Fleur bénéficiant d’une réputation, non démontrée, de sudorifique, d'adoucissant et de diurétique. Graine contenant une huile riche en glycérides d’acides gras insaturés, en particulier acide γ-linolénique.

L’huile de bourrache raffinée est inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2010, 2105) .

Fleur traditionnellement utilisée dans les affections bronchiques aiguës bénignes et pour favoriser l’élimination rénale de l’eau. Emploi culinaire de la feuille déconseillé en raison des propriétés hépatotoxiques (syndrome veino-occlusif), génotoxiques, tératogènes et potentiellement cancérogènes des alcaloïdes déhydropyrrolizidiniques.
En cosmétologie, l’huile extraite des graines riches en acides gras polyinsaturés est utilisée pour ses propriétés surgraissantes et régénératrices pour la peau.
Cf pyrrolizidine.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres