Bruit

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 25 mars 2017
Anglais : noise.
Espagnol : ruido.
Étymologie : latin brūgĭtum, du verbe en latin populaire brūgěre bruire, croisement de rūgīre rugir et bragĕre braire




Chimie analytique



Bruit blanc

Anglais : white noise.
Espagnol : ruido blanco.
Bruit dont la densité spectrale de puissance est indépendante de la fréquence.

Bruit de fond

Anglais : noise.
Espagnol : ruido de fondo.
Bruit résultant de fluctuations indésirables des signaux émanant d’un détecteur. Son amplitude peut être exprimée en volts, ampères ou en unités d’absorbance. Peut être un phénomène périodique ou non. Peut avoir plusieurs origines. Est en rapport étroit avec la limite de détection d’une méthode analytique qu’il conditionne. Il existe plusieurs types de bruits de fond:
  1. le fondamental qui provient des propriétés physiques et électriques des systèmes électriques. Inévitable, il est dû au mouvement thermique des électrons dans le conducteur et à la nature statistique du flux d’électrons. Son amplitude est indépendante de la valeur de la fréquence
  2. le «shot noise» dû au fait que le courant est transporté par des charges négatives ou positives. Il est dû à des paquets d’électrons qui se produisent d’une façon aléatoire, donc avec des fluctuations
  3. le « dark current » dû à la génération d’origine thermique de transporteurs de charges Cf rapport signal sur bruit de fond.



Physique



Vibration acoustique erratique, intermittente ou statistiquement aléatoire.


Physiologie



Bruit prenant naissance au niveau de l’oreille et lié à un processus physiologique normal. Cette définition est purement physique. L’aspect psychophysiologique est plus souvent pris en considération.

En psychoacoustique toute sensation auditive désagréable ou gênante.



A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres