A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres

Céfidérocol

De acadpharm
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dernière modification de cette page le 29 octobre 2019
Céfidérocol.

n. m. (DCI). Molécule de synthèse à fonction sidérophore, constituée d’une partie « céphalosporine » conjuguée à une partie « catéchol ». C’est la première molécule d’une nouvelle classe de céphalosporines dites « sidérophores » qui ont la particularité d'être très stables vis-à-vis des carbapénémases.
Ces composés pénètrent dans la membrane externe des bactéries à Gram négatif grâce aux transporteurs de fer ou par les porines (protéines membranaires formant des canaux), arrivent au niveau du périplasme et tuent la bactérie en inhibant la synthèse de la paroi cellulaire. Leur activité n’est pas affectée par les protéines d’efflux.

La particularité pharmacologique du céfidérocol est qu’il survit aux mécanismes d’antibiorésistance les plus fréquents (altérations des porines, inactivation par des β-lactamases, surexpression des pompes à efflux). In vitro, il est actif sur un large spectre de bactéries Gram négatif (Acinetobacter baumannii résistante aux carbapénèmes, Pseudomonas aeruginosa, Enterobacteriaceae...). Il est peu actif sur les bactéries Gram positif ou anaérobies.
Son indication principale est le traitement d’infections urinaires compliquées, telles que les pyélonéphrites causées par des Enterobactéries multirésistantes.