Charbon

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 29 janvier 2016
Anglais : coal
Espagnol : carbón
Étymologie : latin carbo charbon de bois
n. m. Matière combustible solide, de couleur noire, d’origine végétale faite, pour une bonne proportion, de carbone.



Chimie



Roche stratifiée combustible, noire, formée par accumulation de débris végétaux transformés par la carbonisation.

Charbon actif ou activé

Anglais : activated carbon ou activated charcoal
Espagnol : carbón activado
Produit obtenu par calcination en atmosphère contrôlée de matières carbonées végétales ou minérales, utilisé en thérapeutique per os dans de nombreuses présentations pour son pouvoir adsorbant dans les affections digestives.

Inscrit sur la liste complémentaire des médicaments essentiels de l'OMS.


Charbon animal

Anglais : animal charcoal
Espagnol : carbón animal
Produit obtenu par pyrogénation des os, voire de la viande ou du sang. Peut remplacer le charbon végétal activé.


Charbon végétal

Anglais : vegetable carbon
Espagnol : carbón vegetal
Produit préparé par pyrogénation (calcination à l’abri de l’air) du bois de hêtre et d’autres végétaux ou par distillation accompagnée de destruction de diverses substances organiques. C’est une forme du carbone proche du graphite, à particules très fines.

Utilisé industriellement, particulièrement en pharmacotechnie, pour clarifier, désodoriser, décolorer et filtrer, en raison de son fort pouvoir adsorbant et de son inertie chimique. Utilisé en thérapeutique per os comme adsorbant des gaz intestinaux (en cas de flatulence et météorisme), des toxines et produits de putréfaction (en cas de diarrhées). C’est aussi un antidote non spécifique (plus particulièrement le charbon activé). En médecine vétérinaire, on l’utilise par voie externe en cas de blessures.


Pathologie



Charbon (maladie du)

Anglais : anthrax
Espagnol : carbunco ou ántrax
Zoonose due à Bacillus anthracis, bacille à Gram positif pouvant résister dans le sol pendant plusieurs années. Lorsque les conditions deviennent favorables (exemple, dans le tube digestif d’un ruminant ou au niveau d’une lésion cutanée), la spore peut germer. La forme végétative peut sécréter plusieurs toxines responsables de la symptomatologie.

Période d’incubation de quelques jours, puis manifestations dépendant de la porte d’entrée de la bactérie : manifestations cutanées constituées d’une vésicule s’oedématiant et évoluant vers une escarre noirâtre à l’origine du nom, manifestations respiratoires ou bactériémies. Évolution fréquemment vers le décès dans les formes invasives. Maladie professionnelle et également pathologie associée au bioterrorisme.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres