Chardon

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 04 avril 2017


Pharmacognosie



Anglais : thistle
Espagnol : cardo
Étymologie : latin cardŭus ou cardŭs chardon
n. m. Nom commun désignant de nombreuses plantes à feuilles ou bractées épineuses, appartenant principalement à la famille des Asteraceae ex-Composées. Deux espèces intéressent la pharmacie et la santé publique, l’une médicinale, le chardon-Marie, l’autre toxique, le chardon à glu.

Chardon à glu

Synonyme(s) : atractylis
Anglais : glue thistle ou pine thistle
Espagnol : esp cardo ajonjero ou cardo de liga
Étymologie : latin cardŭus ou cardŭs chardon et glus glue
Herbacée acaule, épineuse, à aspect de chardon (Carlina gummifera (L.) Less., synonyme Atractylis gummifera L., Asteraceae) présente sur le pourtour méditerranéen. Plante toxique par des hétérosides sulfatés à génine diterpénique (atractyloside et carboxy-atractyloside) inhibant la phosphorylation oxydative et les réactions du cycle de Krebs.

L’ingestion provoque insuffisance rénale aiguë, cytolyse hépatique et hypoglycémie marquée, troubles neurologiques (coma), hématologiques (purpura, hémorragies) ; dans les cas les plus sévères, évolution fatale en deux à trois jours, avec nécrose massive du foie. Traitement purement symptomatique. Intoxications fréquentes au Maroc et en Tunisie, notamment chez les enfants.


Chardon Marie

Synonyme(s) : chardon de Notre-Dame (nom vernaculaire)
Anglais : St. Mary thistle ou milk thistle
Espagnol : cardo mariano
Étymologie : latin cardŭus ou cardŭs chardon, français Marie
Grande herbacée rudérale (Silybum marianum (L.) Gaertn., Asteraceae) de l’Europe méridionale, à feuilles et bractées florales épineuses. Fruit (akène) contenant la silymarine (mélange de plusieurs dihydroflavonolignanes [communément désignés par flavonolignanes], en particulier la silibinine [synonyme silybine]), à propriétés anti-hépatotoxiques.

Inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographies 01/2014, 1860 et 2071 (extrait sec purifié et titré de).

Emploi traditionnel du fruit en traitement symptomatique de troubles digestifs attribués à une origine hépatique ; efficacité revendiquée, mais non prouvée de la silymarine en traitement de l’intoxication phalloïdienne et d’hépatites virales ou d’origine alcoolique.

Historique : Le qualificatif marianum est lié à la Vierge Marie : selon une légende médiévale, en donnant le sein à l’enfant Jésus, des gouttes de son lait seraient tombées sur cette plante, d’où les nervures blanches de ses feuilles.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres