Chondroïtine

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 16 novembre 2016


Pharmacognosie - Pharmacologie



Anglais : chondroitin
Espagnol : condroitín ou condroitina
Étymologie : grec χονδρός khondrós cartilage, suffixe –ine
n. f. Glycosaminoglycane présent dans différents tissus conjonctifs (cartilage, cornée, parois des vaisseaux…), composant majeur de la matrice extracellulaire. Longue chaîne formée par la répétition d’une unité de base disaccharidique constituée d’un acide glucuronique lié β1→3 à une N-acétylgalactosamine, chaque unité disaccharidique étant unie à la suivante par une liaison β1→4. Présence dans les tissus sous forme de chondroïtine sulfate, le polymère étant diversement sulfaté (variation selon le nombre et la position des groupements sulfate).

Chondroïtine sulfate

Synonyme(s) : sulfate de chondroïtine, sulfate sodique de chondroïtine
Anglais : chondroitín sulfate
Espagnol : condroitín sulfato ou sulfato de condroitina
Étymologie : grec χονδρός khondrós cartilage, suffixe -ine, latin sulfur soufre, suffixe -ate
n. f. Chondroïtine diversement sulfatée, dans laquelle habituellement un ou deux hydroxyles (en 4 et/ou en 6) de la N-acétylgalactosamine sont liés de façon covalente à un reste sulfate, lui-même sous forme de sel de sodium (d’où le nom généralement utilisé : chondroïtine sulfate sodique). Obtention industrielle par extraction à partir de tissus cartilagineux d’animaux terrestres (bovins, porcins, oiseaux) ou marins (requins) ; sulfatation différente selon la source animale. Effet stimulant sur la synthèse de protéoglycanes ; rôle chondroprotecteur en s’opposant à la production de cytokines pro-inflammatoires et par inhibition d’enzymes (métalloprotéases matricielles, élastase) responsables de la destruction du cartilage.

Inscrite à la Pharmacopée Européenne, monographie 01/2017, 2064 (chondroïtine sulfate sodique de).

Emploi par voie orale, souvent en association avec le sulfate de glucosamine, comme traitement symptomatique à effet différé de l’arthrose du genou et de la hanche ; action lente et non prouvée, ne convient pas en cas de douleur aiguë. L’appellation « chondroïtine sulfate » est préférable à « sulfate de chondroïtine », puisque les sulfates ne sont pas ici des contre-anions formant des sels, mais sont liés de façon covalente aux sucres.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres