Classification

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 06 mars 2017
Anglais : classification
Espagnol : clasificación
Étymologie : latin classis division du peuple romain, classe, catégorie et făcĕre faire, rendre, suffixe latin –ātĭo action de
n. f. Répartition méthodique d’un ensemble en diverses catégories.



Biopharmacie



système de classification biopharmaceutique (BCS)

Anglais : Biopharmaceutical Classification System (BCS)
Espagnol : sistema de clasificación biofarmacéutica
Classification des substances actives en fonction de leur solubilité aqueuse et de leur absorption intestinale. Quatre classes sont définies :
1- grande solubilité et forte absorption
2- faible solubilité et forte absorption
3- grande solubilité et faible absorption
4- faible solubilité et faible absorption.
Grande solubilité vaut pour une substance dont la dose thérapeutique maximale est soluble dans 250 mL d’eau ou moins à 3 valeurs de pH comprises entre 1 et 7,5 ; une forte absorption correspond à une biodisponibilité absolue supérieure à 90 %.

Cette classification est une des bases susceptibles d’être utilisées pour justifier une bioexemption.
Il existe une classification complémentaire de la BCS, la BDDCS (
Biopharmaceutics Drug Disposition Classification System) basée sur la solubilité des substances actives dans l’eau, leur métabolisation présystémique et/ou la présence d’un mécanisme de transport.



Physicochimie



Classification périodique des éléments

Anglais : element periodic classification
Espagnol : clasificación periódica de los elementos
Version moderne du tableau dit de Mendeleïev (de D. I. Mendeleïev, 1834-1907, chimiste russe), dans laquelle les symboles des éléments chimiques sont présentés par ordre de numéro atomique (Z) croissant, de gauche à droite et de haut en bas. Chaque colonne (syn groupe, famille), numérotée de 1 à 18, comprend des éléments dont la configuration électronique externe est de même type. Chaque ligne, appelée période, correspond aux couches atomiques (K, L…).

Mendeleïev avait classé les éléments en fonction de la masse atomique croissante, seul paramètre connu à l’époque. Son génie fut double : d’abord le regroupement des éléments par propriétés chimiques très proches, ensuite la prévision de l’existence d’éléments non encore isolés (ex le germanium, baptisé par Mendeleïev « êka silicium » (sous le silicium). La concordance, cependant non parfaite, entre le tableau de Mendeleïev et la classification moderne est due au fait que les valeurs des masses atomiques et celles des numéros atomiques croissent en même temps.


Pratique hospitalière



Classification des dispositifs médicaux

Anglais : classification of medical devices
Espagnol : clasificación de dispositivos médicos
Classification européenne basée sur des notions de risques, de durée d’implantation, d’invasivité, de temps de contact, de présence de substances actives ou d’énergie. En suivant l’augmentation du niveau de risque, les classes vont du type I, IIa, IIb, III au dispositif médical implantable actif (DMIA). Cf certification, marquage CE.

Contrairement aux médicaments, les classifications des dispositifs médicaux sont multiples. Elles ne permettent pas une mise en commun des données notamment médico-économiques. Il est recommandé d’utiliser une classification à 5 niveaux, type Cladimed.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres