Conservateur

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Anglais : preservative
Espagnol : conservante
Étymologie : latin conservātŏr conservateur, sauveur
n. m. Substance utilisée pour prolonger la conservation d’un médicament ou d’un produit cosmétique en évitant les altérations chimiques et/ou en inhibant le développement de microorganismes.

De structures chimiques variées, les conservateurs peuvent être à l’origine, chez l’homme d’effets indésirables.


Conservateur antimicrobien

Anglais : anti-microbial substance
Espagnol : conservante antimicrobiano
Substance destinée à inhiber la croissance ou la survie des bactéries (conservateur antibactérien), des levures ou des moisissures pouvant provenir, dans un produit pharmaceutique d’une contamination microbienne ou d’une mauvaise utilisation par le patient.

Parmi les conservateurs antimicrobiens utilisés en pharmacie peuvent être cités, à titre d’exemples, les esters de l’acide p-hydroxy-benzoïque (actuellement contestés), l’acide sorbique et ses sels, l’imidazolidinyl-urée et le bromo-nitro-propanediol. Pour les médicaments, aucune addition de conservateur ne peut être autorisée sans que soit apportée la preuve de son utilité et de son efficacité conformément à la Pharmacopée européenne. En cosmétologie, substance utilisée, soit pour protéger une formule contre le développement excessif de bactéries (par exemple le phénoxyéthanol), soit pour apporter au produit cosmétique une activité bactéricide ou bactériostatique pour la peau, les muqueuses, les dents ou le cuir chevelu par exemple la chlorhexidine (Cf antibactérien). Dans tous les cas, l’antibactérien choisi répond aux conditions d’utilisation fixées par le Règlement cosmétique européen (annexes III et V).


Conservateur antioxydant

Anglais : anti-oxidant substance
Espagnol : conservante antioxidante
Substance destinée à protéger les produits pharmaceutiques et cosmétiques des phénomènes d’oxydation souvent favorisés par la lumière et/ou par des impuretés généralement inorganiques douées de propriétés catalytiques.

Les principaux conservateurs antioxydants sont des vitamines (exemple vitamines A, E, C), des minéraux (exemple sélénium, zinc), des enzymes (exemple catalase, superoxyde dismutase), des composés végétaux (exemple polyphénols, flavonoïdes). Certains conservateurs antioxydants agissent en chélatant les catalyseurs (exemple EDTA).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres