Déshydratation

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Anglais : dehydratation
Espagnol : deshidratación
Étymologie : latin dē– préposition marquant une séparation, un éloignement, en prenant sur, en détachant de, grec ὓδωρ hûdôr, génitif ὓδατος hûdatos, eau, suffixe latin –ātĭo action de
n. f. Élimination, d’un corps, de tout ou partie de son eau.



Chimie inorganique



Perte de molécules d'eau de constitution. Celle-ci peut être de l'eau de cristallisation. Exemple : le sulfate cuivrique, CuSO4,5 H2O, bleu, qui se transforme en sulfate de cuivre anhydre blanc.


Chimie organique



Perte d’une molécule d’eau par élimination de H et de OH, en milieu acide ou alcalin, conduisant à la création d’une double liaison. Entraîne souvent la formation d'un composé appartenant à une autre série fonctionnelle. Par exemple, la déshydratation d'un alcool entraîne la formation d'un composé éthylénique, celle d'un sel d'ammonium primaire provoque la formation d'un amide puis d'un nitrile.


Physique



Élimination de l'eau d'une substance par chauffage, évaporation sous vide, addition d'un corps très avide d'eau. La lyophilisation est un type élaboré de déshydratation.


Pathologie



Diminution du capital hydrique de l’organisme par perte pathologique d’un soluté extracellulaire, soit isotonique qui provoque une déshydratation isotonique, soit hypertonique qui induit une déshydratation extracellulaire hypotonique, soit hypotonique qui induit une déshydratation extracellulaire hypertonique. Ces deux derniers cas s’accompagnent systématiquement d’une compensation intracellulaire pour tenter d’équilibrer les pressions entre les milieux intra- et extracellulaires. Cf phénomène de Starling. Une déshydratation extracellulaire hypotonique induit une hyperhydratation intracellulaire avec vomissements qui compliquent la déshydratation extracellulaire; c’est une déshydratation hautement morbide. Une déshydratation extracellulaire hypertonique provoque une déshydratation intracellulaire avec soif intense. Les étiologies sont diverses : coup de chaleur (ex insolation), maladie infectieuse (ex choléra), maladie métabolique (ex diabète sucré), pathologie d’organe (ex insuffisance rénale aiguë).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres