Diarsenic (trioxyde de)

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 20 mars 2017
Synonyme(s) : anhydride arsénieux
Anglais : diarsenic trioxyde
Espagnol : trióxido de diarsénico
Étymologie : grec δίς dís deux fois, et français arsenic, du latin arsenicum, venant du grec ἀρσενικόν arsenikón arsenic jaune, en syriaque classique ܙܪܢܝܟܐ zarnīḵā, en persan زرنی zarnī arsenic, en sanskrit हिरण्य híraṇya or
n. m. As2O3, oxyde de l’arsenic à l’état d’oxydation + III, violemment toxique. Dissous dans l’eau, il donne l’acide arsénieux, H3AsO3 ou As(OH)3, de structure incertaine car jamais isolé où l’arsenic reste à l’état d’oxydation + III : As2O3 + 3 H2O → 2 H3AsO3. L’acide arsénieux est oxydé quantitativement par l’iode en milieu bicarbonaté (6,9 < pH < 9,0) avec formation de l’acide arsénique H3AsO4 où l’arsenic est à l’état d’oxydation + V selon : I2 + H3AsO3 + 4 OH- → 2 I- + HAsO42- + 3 H2O.

Via cette réaction, l’anhydride arsénieux est un excellent standard des solutions d’iode. Elle est appelée deuxième réaction de base de l’iodométrie. Remarque : en milieu très acide, la réaction se déroule quantitativement dans l’autre sens.



Cancérologie



Le trioxyde d’arsenic, associé à l'acide rétinoïque, est très efficace dans le traitement de la leucémie aiguë promyélocytaire ; il permet la disparition de la protéine de fusion PML (promyelocytic leukemia) – RARA, récepteur α de l'acide rétinoïque.

Références et annexes :
Travaux menés par les équipes de l'hôpital Saint-Louis, à Paris (Pr H. de Thé)
http://www.inserm.fr/layout/set/print/espace-journalistes/leucemie-mode-d-action-d-un-traitement-cible-elucide.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres