Distribution

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 01 juin 2015
Anglais : distribution
Espagnol : distribución
Étymologie : latin distrĭbūtĭo division, division du ciel, distribution
n. f. Action de répartir, de classer, résultat de cette action.



Droit pharmaceutique



Distribution pharmaceutique

Anglais : pharmaceutical distribution
Espagnol : distribución farmacéutica
Ensemble des opérations logistiques destinées à approvisionner les pharmacies d’officine et les pharmacies à usage intérieur (PUI) en médicaments, produits et objets inclus dans le monopole pharmaceutique. En France, ces opérations, considérées comme des actes pharmaceutiques, ne peuvent être réalisées que par des établissements pharmaceutiques soumis à des règles spécifiques (autorisation administrative d’ouverture, bonnes pratiques) et placés sous la responsabilité d’un pharmacien responsable de l’application de ces normes (Article L. 5124-1 du Code de la Santé publique). Ces entreprises ne peuvent, en aucun cas, délivrer directement au public les marchandises qu’elles distribuent en gros (Article R. 5124-42 du Code de la Santé publique).


Pharmacologie



Répartition, au cours du temps, d'une substance introduite dans l’organisme, entre les différents compartiments, tissus et cellules qu'il comporte, en fonction de différents caractères de cette substance (nature chimique, affinité biologique, lipophilie).

Le volume de distribution correspond au volume fictif dans lequel le médicament devrait être réparti pour être à la même concentration que dans le plasma. Représente l’espace de dilution apparent d’un médicament et n’a pas de réalité physiologique. Un volume de distribution très élevé, qui excède le volume corporel, traduit l’intensité élevée de la diffusion du médicament et de sa fixation dans les tissus.


Statistiques



Distribution normale

Synonyme(s) : distribution gaussienne
Anglais : normal ou Gaussian distribution
Espagnol : distribución normal ou gaussiana
Distribution binomiale symétrique (p+q)n où p = q = ½ lorsque n varie de 0 → +∞. Est représentée par une courbe dite de Laplace-Gauss ayant une allure caractéristique en forme de cloche.

Lorsque les variations d’un phénomène sont la résultante de nombreux facteurs agissant de façon indépendante les uns des autres, ce qui est fréquent dans la nature, cette courbe traduit l’existence d’une loi générale dite « loi normale ». Cf coefficient de distribution.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres