Disulfirame

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
Disulfirame.

Synonyme(s) : disulfure de tétraéthylthiourame
n. m. (DCI). Dérivé soufré, inhibiteur de l’aldéhyde déshydrogénase qui convertit l’acétaldéhyde en acide acétique non dangereux. Lorsqu'il est associé à une consommation d’alcool, le disulfirame provoque un blocage du catabolisme de cet alcool au stade acétaldéhyde. Il s'ensuit des effets désagréables (dits « antabuse ») dus à l’accumulation de l'aldéhyde, notamment, une vasodilatation du visage (syndrome flush), des difficultés respiratoires, nausées, vomissements.

Inscrit à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2008, 0603).

Les effets du disulfirame sont à la base de son utilisation dans les cures de désintoxication alcoolique. Il y a création, chez le buveur, d’une association d'idée et d’un réflexe pavlovien qui le dissuadent de continuer à consommer des boissons alcoolisées. De nombreux médicaments possèdent un effet antabuse (certaines céphalosporines : céfopérazone, céfamandole…) et ne doivent pas être administrés en conjonction avec la consommation de boissons alcoolisées. Certains champignons (exemple : coprin noir d'encre) contiennent des substances à effet antabuse.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres