Enregistreur

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 16 mars 2017
Anglais : recorder
Espagnol : registrador
Étymologie : latin in dans, en sur et rĕgĕrĕre porter en arrière, emporter, enlever, renvoyer, porter ailleurs, d’où reporter, transcrire, consigner
n. m. Dispositif technique permettant de transcrire et de conserver sur un support les signaux (analogiques ou numériques) venant d'un détecteur. Il permet de garder la trace des résultats d'une expérience.

Les détecteurs électriques font partie de deux classes, ceux à déflection et ceux de zéro. Les premiers peuvent être des galvanomètres, des voltmètres, des ampèremètres etc. Ils sont généralement moins complexes, plus rapides mais moins exacts que les seconds. Leur inconvénient majeur réside dans le fait qu’ils ont besoin pour fonctionner d’une partie significative de la puissance électrique fournie par l’expérience en amont. Il s’ensuit une chute non négligeable de la différence de potentiel à mesurer. Des enregistreurs de ce type, spécialement conçus pour procurer des réponses rapides, sont les oscillographes.
Les appareils de zéro sont des potentiomètres autorégulés. Leur principe repose sur une comparaison en continu de la différence de potentiel mesurée avec celle émanant d’un potentiomètre avec ajustement immédiat de la différence entre les deux à une valeur nulle. Les microprocesseurs permettent aussi l’acquisition des données soit directement soit à l’aide d’un tableur multiéchelle ou après conversion du signal d'entrée (input signal) avec un convertisseur analogique – système digital, comme c’est le cas avec les oscilloscopes à mémoire digitale.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres