Espèce

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 mars 2017
Anglais : species
Espagnol : especie
Étymologie : latin spěcĭes vue, regard, ce qui apparît au regard, aspect extérieur, air, dehors, apparence, semblant, espèce
n. f. Groupe de populations naturelles interfécondes dans des conditions naturelles, isolées d'autres groupes semblables par leur incapacité de reproduction avec ces derniers. C'est la plus grande unité de population au sein de laquelle le flux génétique est possible. Taxon de base de la systématique, diverses espèces étant rassemblées dans des genres, eux-mêmes réunis dans des familles dont le regroupement constitue des ordres.

Notion ou concept de base difficile à définir; unité fondamentale de toute classification des êtres vivants. D’après Cuvier, collection des individus nés les uns des autres ou issus de parents communs (et de tous ceux qui leur ressemblent autant qu’ils se ressemblent entre eux); si les anciens auteurs considéraient ces espèces comme fixes, les modernes admettent au contraire qu’elles sont variables et donc qu’elles évoluent (évolution des espèces).



Botanique



Il existe un classement des plantes hiérarchisé où l’espèce constitue le groupement le plus restreint qui est l’unité de base du naturaliste. Depuis Linné, chaque espèce possède une dénomination scientifique binomiale écrite en latin, le premier étant le nom de genre, le second le nom d’espèce suivi par le nom d’auteur qui l’a nommé le premier, exemple Rosa canina L. A la notion de ressemblance faisant appel à des caractères morphologiques s’est substituée, depuis 1965, la notion d’espèce en mouvement, leur regroupement étant fondé sur des similitudes moléculaires (ADN). Le critère de ressemblance morphologique bien qu’empirique reste cependant intéressant à conserver notamment pour la botanique de terrain (flores notamment).


Chimie



1- Espèce chimique : atome, groupement d’atomes ionisé, ion simple, ion complexe, corps pur simple ou composé ; 2- corps pur ou variété allotropique d’un corps pur jouissant de propriétés particulières, constitué d’un seul élément de la classification périodique (exemple : argent, soufre, iode, etc) ou de plusieurs éléments (exemple : nitrate d'argent, acétate de sodium, etc.).


Pharmacognosie



Mélange de drogues végétales dans leur état naturel ou réduites en fragments grossiers, auquel on attribue des propriétés thérapeutiques analogues (exemple : espèces pectorales, vulnéraires, laxatives).



A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres