Facteur

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
Anglais : factor
Espagnol : factor
Étymologie : latin factŏr celui qui fait, auteur, créateur, fabricant
n. m. Élément jouant un rôle dans le déclenchement ou l'évolution d'une réaction, d'une maladie ou d'un phénomène quelconque.



Biochimie - Physiologie



Facteur d'antiterminaison

Anglais : antitermination factor
Espagnol : factor de antiterminación
Signal moléculaire spécifique qui permet à l'ARN polymérase de poursuivre la transcription au-delà des sites normaux de terminaison.

Facteur de croissance

Anglais : growth factor
Espagnol : factor de crecimiento
Terme général s'appliquant à des protéines ou des peptides synthétisés par différents types de cellules et nécessaires à la prolifération, à la survie et à la différenciation cellulaire. Plus de 50 facteurs de croissance ont été identifiés.

Leur action s’exerce selon des modes différents par stimulation ou inhibition autocrine, paracrine ou endocrine. Certains agissent sur un grand nombre de cibles, par exemple l'EGF (epidermal growth factor), d’autres ont une seule cible cellulaire, par exemple l'érythropoïétine. Dans certains cas, ils ont une action inhibitrice par exemple le TGF (transforming growth factor bêta). Un même type cellulaire peut être soumis à plusieurs facteurs de croissance.


Facteur de croissance des colonies (CSF)

Anglais : colony stimulating factor
Espagnol : factor de crecimiento de colonia
Ensemble hétérogène de molécules protéiques assurant la survie, la prolifération et la différenciation des cellules hématopoïétiques.

Certaines font désormais partie de l’arsenal thérapeutique dont on dispose aujourd’hui (EPO, G-CSF…)


Facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF)

Anglais : vascular endothelial growth factor
Espagnol : factor de crecimiento endotelial vascular
Protéine polypeptidique présente dans les granules α plaquettaires, stimulant la prolifération et la migration des cellules endothéliales. Il augmente la perméabilité microvasculaire et joue un rôle dans l'angiogenèse ainsi que dans la croissance des cellules tumorales porteurs de récepteurs du VEGF. Le VEGF active des récepteurs à tyrosine kinase, VEGFR-1 et VEGFR-2, présents notamment à la surface des cellules endothéliales, les premiers étant impliqués dans la migration des cellules endothéliales, les seconds dans la prolifération de ces cellules. On distingue différents formes, désignées VEGF-A à VEGF-D.
Les inhibiteurs du VGEF
Ce sont :
1- des anticorps monoclonaux anti-VEGF (bévacizumabranibizumab),
2- des inhibiteurs des récepteurs du VEGF (sorafenibsunitinib),
3- une protéine de fusion anti-VEGF, l'aflibercept,
4- le pégaptanib, oligonucléotide pégylé à un seul brin qui se lie à l’isoforme 165 du VEGF et l’inactive.

Ces composés ont été récemment introduits en thérapeutique dans le traitement de la forme néovasculaire (humide) de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (aflibercept et pégaptanib, en injection intravitréenne) et comme anticancéreux (anticorps monoclonaux par voie parentérale et inhibiteurs des récepteurs par voie orale), dans le traitement des cancers métastatiques, colorectal ou du sein, et de certains cancers bronchiques.


Facteur de croissance épidermique (EGF)

Anglais : epidermal growth factor
Espagnol : factor de crecimiento epidérmico
Famille de protéines stimulant la multiplication de cellules d’origine ectodermique ou mésenchymateuse en se fixant sur le récepteur EGFR dont le domaine intracellulaire peut s'autophosphoryler par une activité tyrosine kinase C,


Facteur d’élongation

Synonyme(s) : facteur d'allongement
Anglais : elongation factor
Espagnol : factor de elongación
Protéine qui permet l'allongement de la chaîne peptidique en formation, en escortant les acides aminés vers le ribosome au cours la traduction de l’ARNm.


Facteur d’initiation

Anglais : initiation factor
Espagnol : factor de iniciación
Protéine qui favorise l’association correcte des ribosomes avec l’ARNm requise pour l’initiation de la synthèse protéique.


Facteur natriurétique atrial (ANF)

Synonyme(s) : peptide natriurétique atrial, facteur natriurétique auriculaire
Anglais : atrial natriuretic factor,
Espagnol : factor natriurético atrial
Hormone polypeptidique de la famille des peptides natriurétiques sécrétée par l’oreillette droite du cœur qui, dans des conditions physiologiques normales, régule l’homéostasie du sodium, du potassium et de l’eau par élimination rénale. Stimulé en cas d’hypervolémie, d’étirement mécanique ou d’hypertension, il agit par l’intermédiaire des récepteurs membranaires à activité guanylate-cyclase intrinsèque et du guanosine monophosphate cyclique (GMPc) formé.

Sa concentration plasmatique augmente au cours de l’insuffisance cardiaque congestive. Sa demi-vie plasmatique courte et les multiples formes circulantes ont limité son intérêt comme marqueur, comparé au BNP (Brain natriuretic peptide).


Facteur de nécrose tissulaire (TNF)

Cf TNF alpha.


Facteur neurotrophique issu du cerveau (BDNF)

Anglais : brain-derived neurotrophic factor
Espagnol : factor neurotrófico derivado del cerebro
Protéine du groupe des facteurs de croissance neuronaux de caractère paracrine dont le premier, le NGF (nerve growth factor), a été isolé et étudié par R. Levi-Montalcini, neurobiologiste italienne, Prix Nobel de médecine en 1986. Joue un rôle déterminant dans le développement, la différenciation, la mise en place et l'intégrité des neurones tout au long de la vie.


Facteur de relaxation d’origine endothéliale (EDRF)

Découvert en 1980 par Robert Furchgott (pharmacologue américain, 1916 – 2009, Prix Nobel de Médecine 1998) et identifié au monoxyde d’azote (NO) en 1987. Régule la pression artérielle et protège contre les pathologies cardiovasculaires.

Cf monoxyde d’azote.


Facteur de survie

Anglais : survival factor
Espagnol : factore de supervivencia
Molécule de signalisation extracellulaire qui empêche l'apoptose.


Biopharmacie - Pharmacie galénique



Facteur de déplacement

Anglais : replacement factor
Espagnol : factor de desplazamiento
Facteur permettant de connaître la quantité d'excipient à ajouter à une dose de substance active lors d'une fabrication de suppositoires comportant une répartition en volume (dans les alvéoles de moules). Égal au nombre de grammes d'excipient déplacé par un gramme de substance active, le facteur de déplacement peut être calculé à partir des densités de l'excipient et de la substance active ou déterminé par voie expérimentale.

Pour établir la formule des suppositoires, on utilise : M = F – (f x S), M = quantité totale d'excipient à utiliser en grammes, F = contenance, en grammes, des moules nécessaires à la fabrication du nombre total de suppositoires, f = facteur de déplacement de la substance active, S = quantité, en grammes, de substance active nécessaire à la fabrication du nombre total de suppositoires.

Facteur de similarité (f2)

Anglais : similarity factor
Espagnol : factor de similitud
Méthode indépendante d'un modèle utilisée pour comparer quantitativement les profils de dissolution in vitro de deux formulations (médicaments). Il est admis qu'il y a similarité si la valeur de f2 se situe entre 50 et 100. Cette approche peut être utilisée à l'appui d'une demande de bioexemption. À noter qu'existe, avec le même objectif, un facteur de différence f1.


Chimie analytique



Variable dont la grandeur influe sur le déroulement ou le résultat d'une opération. Peut également exprimer le rapport des expressions numériques de deux grandeurs ou de deux valeurs numériques d'une même grandeur.

Facteur d'amplification

Anglais : amplification factor
Espagnol : factor de amplificación
Rapport des valeurs d'une variable après et avant une transformation physique.


Facteur de capacité

Cf facteur de rétention.


Facteur de conversion

Anglais : conversion factor
Espagnol : factor de conversión
Terme utilisé en analyse gravimétrique. Est le rapport de la quantité d’un constituant d’un composé à la quantité de celui-ci, par exemple PO4/Ag3PO4 = 0,2269.


Facteur de dilution

Anglais : dilution factor
Espagnol : factor de dilución
Rapport de la teneur finale d’un mélange à sa teneur initiale à la suite d’une opération de dilution.


Facteur de distribution

Anglais : distribution ratio
Espagnol : factor de distribución
Rapport des concentrations totales de deux substances A et B après équilibre de distribution entre deux solvants. Les concentrations dans les deux phases doivent être mesurées dans les mêmes conditions. Le choix de la concentration de A ou de B portée au numérateur est tel que ce rapport soit plus grand que l’unité.


Facteur d’enrichissement

Anglais : enrichment factor
Espagnol : factor de enriquecimiento
Rapport de la teneur finale en un constituant d’un mélange à sa teneur initiale à la suite d’une opération de concentration ou de purification. Pour un mélange de deux substances, facteur par lequel le rapport de leurs concentrations se trouve multiplié.


Facteur d’incertitude

Anglais : uncertain factor
Espagnol : factor incertinumbre
Expression utilisée pour désigner les facteurs liés à l’extrapolation interspécifique, à la variation intraspécifique,à une dose minimale avec effet nocif observé (DSENO) à l’extrapolation d’une dose minimale avec effet nocif observé (DMENO), quand il n’y a pas de DSENO connue, à l’extrapolation de la durée de l’exposition et aux lacunes de la base de données.


Facteur de rétention (k)

Synonyme(s) : facteur de capacité k' (désuet)
Anglais : retention factor
Espagnol : factor de retención
En chromatographie, rapport du temps que le soluté passe dans la phase stationnaire à celui durant lequel il réside dans la phase mobile, égal aussi au rapport des quantités d’analyte qui, dans un plateau théorique à l’équilibre, se situent dans la phase stationnaire et dans la phase mobile. k est calculé en rapportant le volume de rétention réduit au volume mort ou, de façon pratique avec les systèmes chromatographiques actuels fonctionnant à débit de phase mobile constant en rapportant le temps de rétention réduit au temps mort : k = V’R/VR0 = t’R/t0.


Facteur de séparation

Synonyme(s) : facteur de sélectivité
Anglais : selectivity factor
Espagnol : factor de separación
En chromatographie, rapport des valeurs de volume de rétention corrigés V’R2, V’R1 ou des facteurs de rétention k2, k1 de deux composés 1 et 2 se séparant successivement : α = V’R2/V’R1 ou α = k2/k1
Par convention, 1 et 2 font référence à l’ordre d’élution des composés, le composé 2 étant plus retenu que le 1 ; α est égal à 1 pour deux composés co-élués et supérieur à 1 quand leur rétention diffère.


Épidémiologie



Facteur de risque

Anglais : risk factor
Espagnol : factor de riesgo
n. m. Caractéristique endogène (âge, sexe, génétique, comportements) ou exogène (environnement physique, social…) statistiquement associée à la survenue d'un évènement. Le facteur est dit nuisible s'il majore la probabilité de survenue d'un évènement défavorable et bénéfique ou protecteur s'il minore cette probabilité.


Immunologie



Facteur H

Anglais : H factor
Espagnol : factor H
Protéine contrôlant la boucle d'amplification du C3b dans la voie alterne d'activation du complément.

Facteur I

Anglais : I factor
Espagnol : factor I
Abréviation de facteur inactivateur de C3b, peptide régulant la voie classique d'activation du complément en inactivant C4b par son clivage en C4c et C4d, et la voie alterne en clivant C3b en C3bi, molécule incapable de conduire à la formation de la C3 convertase alterne.


Facteur R

Anglais : R factor
Espagnol : factor R
Abréviation de facteur de résistance, en bactériologie, plasmide qui, chez une bactérie, code une ou plusieurs enzymes inactivant un ou plusieurs xénobiotiques, notamment les antibiotiques. Responsable de la résistance transférable d'une bactérie à une autre.


Facteur rhumatoïde (FR)

Anglais : rheumatoid factor
Espagnol : factor reumatoido
Auto-anticorps de classe IgM, IgG ou IgA dirigé contre des épitopes du domaine CH3 du fragment Fc des IgG humaines, présent aussi sur les IgG d'autres espèces animales (exemple lapin). Sa présence dans le sérum est un élément essentiel du diagnostic de nombreuses maladies auto-immunes et maladies inflammatoires chroniques. Retrouvé chez la plupart des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, mais aussi de lupus érythémateux disséminé.

Dosé par des réactions d'agglutination passive ou immunoenzymatiques de type ELISA. La concentration augmente dans le sérum avec l'âge.


Facteur de transfert

Anglais : transfer factor
Espagnol : factor de traslado
Groupe de protéines de faible poids moléculaire produites par les lymphocytes T de sujets présentant une immunité à médiation cellulaire vis-à-vis d'un antigène donné. Injecté à des sujets non sensibilisés, confère le même type d'immunité vis-à-vis de cet antigène.


Facteur de transfert pulmonaire

Anglais : pulmonar transfer factor
Espagnol : factor de traslado pulmonar
Terme désignant le débit de transfert d’O2 ou de CO entre les alvéoles pulmonaires et les hématies des capillaires alvéolaires. Sa mesure constitue en général la deuxième étape du bilan de la fonction pulmonaire, après la spirométrie et la mesure du volume pulmonaire.


Hématologie



Facteur d’activation plaquettaire (PAF)

Anglais : platelet activating factor
Espagnol : factor activador de plaquetas
Dérivé acétylé de la glycérophosphorylcholine, synthétisé, en réponse à diverses stimulations, par les plaquettes, les polynucléaires basophiles, les mastocytes et les cellules endothéliales. C’est un des médiateurs de l’hypersensibilité immédiate. Ce phospholipide endogène, sous l’influence de l’IgE et de l’antigène correspondant, est libéré par les basophiles et les mastocytes. C’est un facteur très énergique de l'agrégation des plaquettes.

On suspecte son intervention dans diverses manifestations pathologiques : choc anaphylactique, asthme, inflammation. Les substances antagonistes, bloquant ses récepteurs, semblent d’un grand intérêt thérapeutique.

Facteur de coagulation

Synonyme(s) : facteur d’hémostase
Anglais : coagulation factor
Espagnol : factor de coagulación
Terme générique pour les facteurs plasmatiques et tissulaires assurant la coagulation sanguine. Les facteurs plasmatiques sont désignés par des chiffres romains (de I à XIII), les facteurs plaquettaires le sont par des chiffres arabes (F3, F4), d’autres par des lettres (C, S) et des noms propres (von Willebrand).

La numérotation des facteurs de coagulation ne correspond pas à la situation des différents facteurs dans la cascade des phénomènes. Pour la plupart, ces facteurs doivent être activés, c'est-à-dire subir une transformation par mutilation de la molécule, en général sous l'effet d'une enzyme. Deux voies biochimiques peuvent être impliquées dans le processus de coagulation. L'une, intrinsèque, est le résultat d'une chaîne de réactions débutant par l'activation du facteur Hageman (facteur XII) au contact d'une surface mouillable et se termine par l'activation de la prothrombine (facteur II) en thrombine (facteur IIa), transformant alors le fibrinogène soluble (facteur I) en fibrine insoluble. L'autre voie, extrinsèque, procède de l'activation de la proconvertine par les thromboplastines tissulaires, activant le facteur Stuart (facteur Xa) qui agit à son tour sur la prothrombine.

facteur I Cf fibrinogène.
facteur II Cf prothrombine.
facteur IIa Cf thrombine.
facteur III ou thromboplastine tissulaire. Cf thromboplastine.
facteur IV, ions calcium (Ca2+) en tant qu'élément nécessaire à plusieurs stades de la coagulation.
facteur V Cf proaccélérine.
facteur VII Cf proconvertine.
facteur VIII ou facteur antihémophilique A (anglais antihemophilic factor A, espagnol factor antihémofilico A), facteur de coagulation intervenant dans la voie intrinsèque. Glycoprotéine dont la biosynthèse, qui a lieu probablement dans la rate et le système réticulo-endothélial, est sous double dépendance génétique, autosomale et hétérosomale. La déficience de la partie autosome-dépendante est observée dans la maladie de von Willebrand. L’absence ou l’altération génétique de la partie dépendante du chromosome X conduit à une incoagulabilité du sang (hémophilie A). Impliqué dans la formation intrinsèque de la thromboplastine, ce facteur est indispensable à la coagulation sanguine (système extrinsèque). Il est obtenu par génie génétique (forme recombinée).
Inscrit sur la liste complémentaire des Médicaments essentiels de l'OMS.

facteur IX ou facteur antihémophilique B ou facteur Christmas (anglais antihemophilic factor B, espagnol antihémofilico factor B), facteur de coagulation intervenant par la voie intrinsèque, constitué d'une glycoprotéine très riche en oses, biosynthétisée dans le foie, sous la dépendance de la vitamine K et préparée par génie génétique (forme recombinée). Simple chaîne à l'état de précurseur, elle est activée, en présence de calcium, en facteur IXa par le facteur XIa. En présence du facteur VIII, de phospholipides et de calcium ionisable, le facteur IXa active le facteur X en facteur Xa. Son absence ou sa présence en quantité insuffisante dans le plasma est cause de l'hémophilie B. Son dosage participe au bilan biologique de la coagulation.
Inscrit sur la liste complémentaire des Médicaments essentiels de l'OMS.
facteur X ou facteur Stuart (du nom du premier patient diagnostiqué comme atteint de cette déficience), anglais Stuart factor, espagnol factor de Stuart : facteur de la coagulation sanguine constitué d'une protéine bicaténaire à ponts disulfure, provenant de l'hydrolyse d'un précurseur glycoprotéique monocaténaire. L'activation du facteur X en Xa se fait aussi bien dans le système intrinsèque (par association des facteurs IXa et VIII en présence de phospholipides et d'ions Ca2+) que dans le système extrinsèque (par action du facteur VIIa, ou convertine, en présence de phospholipides et d'ions Ca2+). Les inhibiteurs du facteur Xa (forme activée) sont des anticoagulants oraux (Cf apixaban, édoxaban , rivaroxaban, bétrixaban,).
Contenant une enzyme activatrice du facteur X, le venin de Vipère Russel est utilisé pour le dosage du facteur X qui participe au bilan biologique de la coagulation.
facteur XI ou facteur Rosenthal (de R.L.Rosenthal, 1957- , médecin américain) ou PTA, plasma thrombine antecedent, (anglais Rosenthal factor, espagnol factor de Rosenthal), facteur de la coagulation sanguine dans la voie intrinsèque, constitué d'une glycoprotéine à deux chaînes identiques, présente dans le plasma (2 mg/L). Normalement activé par le facteur XIIa, seulement en présence de kininogènes de forte masse moléculaire. Son activation en facteur XIIa peut être obtenue par certaines endopeptidases telles que la trypsine, ce qui explique que les malades, génétiquement privés de facteur XII, ne présentent pas forcément de défaut de coagulation intrinsèque. A son tour, il participe avec la prékallicréine et les facteurs antihémophiliques A et B à l'activation du facteur X. Son dosage participe au bilan biologique de la coagulation.
facteur XII ou facteur Hageman, du nom du premier patient diagnostiqué comme atteint de cette déficience,(anglais Hageman factor, espagnol factor de Hageman), facteur de coagulation constitué d'une glycoprotéine biosynthétisée par le système réticulo-endothélial. Présent dans le plasma, il est activé au contact d'une surface; par rupture d'une liaison arginine-valine il fournit le facteur XIIa. Le facteur XII est le facteur initiateur de la voie intrinsèque. Il est mis en jeu dans l'effet hémostatique de pansements poreux (coton, poils de fougères médicinales…) en cas de petite hémorragie cutanée ou d'épistaxis. Son dosage participe au bilan biologique de la coagulation.
facteur XIII ou facteur de stabilisation de la fibrine. Cf fibrine.
facteur de von Willebrand Cf von Willebrand (facteur de).



Facteur íintrinsèque (FI)

Anglais : intrinsic factor
Espagnol : factor intrínseco
Glycoprotéine sécrétée par les cellules du fundus et du corps de l'estomac, indispensable à l’absorption de la vitamine B12 par l’iléon distal. Son dosage dans le suc gastrique est utile au diagnostic de l'anémie de Biermer dans laquelle la malabsorption de la vitamine B12 est due à l’absence de FI par suite d’une gastrite d’origine auto-immune.


Facteur de résistance capillaire

Anglais : factor of capillary resistance
Espagnol : factor de resistencia capilar
Terme générique pour diverses substances naturelles ou d'hémisynthèse rattachées au groupe des flavonoïdes. Chez l'animal (cobaye, lapin en particulier), un régime carencé en substances naturelles fait apparaître des troubles vasculaires périphériques (pétéchies, ruptures de capillaires..), troubles qui sont prévenus ou corrigés si le régime est supplémenté en ces substances Pour détecter une carence en ce facteur, on utilise, en hématologie, la dépression des capillaires de la peau obtenue à l'aide d'une ventouse ou une surpression veineuse provoquée par la pose d'un garrot. Cf facteur vitaminique P et résistance capillaire.

En pharmacodynamie, on recourt à des méthodes permettant de mettre en évidence l'augmentation de la perméabilité capillaire (en cas de carence) et la diminution de la résistance à des différences de pression exercées sur la peau épilée, par exemple, du lapin.


Facteur rhésus

Anglais : rhesus factor
Espagnol : factor rhesus
Étymologie : de Macacus rhesus, nom d'un singe
Agglutinogène principal du système de groupes érythrocytaires rhésus (antigène D) indépendant des deux autres (A et B) du système ABO, plus anciennement connus. Dans la race blanche, il existe dans les hématies de 85 % des sujets (dits Rh+) et joue un rôle dans certains accidents de transfusion sanguine. En outre, quand un fœtus Rh+ se développe chez une femme dont le sang ne contient pas ce facteur (Rh-) des agglutinines anti-Rhésus (anticorps immuns qui sont des IgG) apparaissent dans le sang maternel (iso-immunisation) et agglutinent les hématies de l’enfant après passage trans placentaire, phénomène à l’origine de la maladie hémolytique du nouveau-né.

En fait, à côté de D il existe d’autres antigènes, en particulier C, E, qui se transmettent héréditairement et s’associent de façons diverses, avec les allèles d, c, e. Il est à noter que C et c, E et e sont respectivement antithétiques l’un de l’autre et qu’il n’existe pas d’antigène d.


Facteur de stabilisation de la fibrine (FSF)

Cf fibrine.


Pharmacognosie



Facteur vitaminique P

Anglais : vitamin P factor
Espagnol : factor de vitamina P
P pour perméabilité ; terme créé dans les années 1930 par Szent-Györgyi pour désigner un composé dont l’action, complémentaire de celle de la vitamine C, se traduit par une augmentation de la résistance des capillaires et une diminution de leur perméabilité.

Cette notion de facteur vitaminique P n’est plus admise telle quelle aujourd’hui car elle recouvre en fait, non pas une substance, mais de très nombreux composés polyphénoliques, le plus souvent d’origine naturelle (flavonoïdes, anthocyanes, oligomères proanthocyanidoliques) ; de plus, le qualificatif « vitaminique » ne peut s’appliquer à ces composés (pas de syndrome de carence).


Toxicologie



Facteur de sécurité

Anglais : safety factor
Espagnol : securidad factor
Facteur utilisé dans les évaluations de toxicité faites par extrapolation d’une espèce animale à l’Homme, pour tenir compte de la différence de sensibilité au sein de la population humaine et de l’incertitude liée aux différences de sensibilité et de comportement métabolique d’une espèce animale à une autre et de l’animal à l’Homme.

Ainsi, on utilise un facteur de 10 dans le cas de la variation intra-espèce et de 10 également dans le cas de la variation inter-espèce pour calculer par exemple la Dose journalière acceptable (DJA). À l’inverse, lorsque l’on dispose de données pertinentes chez l’Homme, ce facteur peut être limité au facteur intra-espèce, c’est-à-dire 10. Cf Dose journalière admissible.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres