Fibrinolyse

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Anglais : fibrinolysis
Espagnol : fibrinólisis
Étymologie : latin fĭbra fibre [des plantes], filaments, lobes du foie, entrailles, grec λύσις lúsis action de délier, libération, relâchement
n. f. Phénomène physiologique qui intervient normalement de façon tardive pour limiter la formation du caillot sanguin à celle qui est nécessaire à l'hémostase et assurer la reperméabilisation du vaisseau thrombosé. Le mécanisme biochimique est l'action enzymatique hydrolysante de la plasmine sur le réseau de fibrine néoformé. Son dérèglement peut conduire, par défaut, à des coagulations intra-vasculaires (thrombose, embolie…) et, par excès, à des hémorragies graves. La fibrinolyse peut se produire de façon anormale dans plusieurs circonstances : interventions chirurgicales surtout thoraciques, accouchement, avortement, évolution de maladies diverses (cancers, cirrhose, leucémies...). Elle est primitive ou secondaire, en particulier au cours du syndrome de coagulation intravasculaire disséminé (CIVD).

La fibrinolyse thérapeutique est obtenue par activation du plasminogène en plasmine par administration de streptokinase (d'origine bactérienne), d'urokinases I et II (d'origine urinaire ou obtenues par culture de cellules rénales embryonnaires) ou d'activateur tissulaire obtenu par génie génétique (r-tPA). Indications : thromboses, infarctus.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres