Fullerène

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016
Anglais : fullerene
Espagnol : fullereno
Étymologie : de R. Buckminster Fuller, 1895 – 1983, ingénieur américain
n. m. Nom donné d’abord à des édifices moléculaires constitués de 60 atomes de carbone, dont la forme générale évoque une sphère et dont l’allure rappelle le pavillon en forme de dôme géodésique conçu par l’architecte Fuller pour l’exposition de Montréal. Ce nom a été étendu à d’autres structures de même type, constituées exclusivement de carbone, même si elles ne sont pas sphériques et ont la forme d’un ellipsoïde de révolution ou d’un tube. Au total, molécule composée d'atomes de carbone disposés sous une forme géométrique rappelant celle d'une sphère, d'un ellipsoïde, d'un anneau ou d'un tube. Les fullerènes, dans le dernier cas, sont appelés nanotubes. Comme le graphite, les fullerènes sont des feuilles de cycles hexagonaux liés les uns aux autres, mais qui contiennent d'autres cycles (pentagonaux et parfois hexagonaux) les empêchant d'être plats.

Les fullerènes ont été découverts en 1985 notamment par H. Kroto (1939 –..., chimiste anglais, R. Smalley 1943 –..., et R. Curl 1933 –..., chimistes américains qui, tous les trois reçurent le prix Nobel de chimie pour leurs travaux dans ce domaine, en 1996. Le C60, premier fullerène découvert, a une structure identique a un dôme géodésique et à un ballon de football. Cf footballène.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres