GABA

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 20 avril 2017
Synonyme(s) : acide 4-aminobutanoïque (IUPAC)
Le GABA, acide γ-amino-butyrique, NH2-(CH2)3-COOH, est un neurotransmetteur du système nerveux central présent chez diverses espèces animales. C'est le principal neuromédiateur inhibiteur chez les vertébrés. Deux types de neurones gabaergiques existent : les interneurones présents dans diverses structures, par exemple le cortex cérébral, et les neurones de projections reliant deux structures, par exemple les voies striato-nigrales.
Le GABA est formé à partir de l’acide glutamique sous l’action de la glutamate décarboxylase, enzyme dont les variations d’expression peuvent servir d’indice d’activité de voies inhibitrices ; il est ensuite stocké dans des vésicules synaptiques au niveau des terminaisons axoniques à partir desquelles il est libéré en réponse à leur dépolarisation, consécutive à l’arrivé de potentiels d’actions.

Au niveau postsynaptique, le GABA agit sur deux catégories de récepteurs :
- les récepteurs ionotropiques (GABA A et C) associés à des canaux ioniques perméables aux ions (chlorure, hydrogénocarbonate). L’effet résultant de leur ouverture dépend du gradient de concentration de cet ion entre les milieux intracellulaire et extracellulaire. Après la naissance, ce gradient est en faveur d’une entrée des ions Cl-, d’où un effet hyperpolarisant réduisant l’excitabilité neuronale. A noter qu’avant la naissance, ce gradient est en sens inverse et induit une hyperexcitabilité ;
- les récepteurs métabotropiques (GABA B) dont l’activation se traduit par un accroissement de perméabilité au potassium, avec, à nouveau comme effet final, une diminution d’excitabilité.

L’inactivation du GABA, après recapture par les neurones ou transfert dans des cellules gliales, les deux sous contrôle de transporteurs membranaires, est réalisée par désamination par la GABA-transaminase, conduisant à la formation d’acide succinique.

De nombreux produits sédatifs et anticonvulsivants (barbituriques, benzodiazépines, valproate, baclofène...) agissent sur les récepteurs GABA.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres