Geiger- müller (compteur de)

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 06 mars 2017
Anglais : Geiger- Müller detector
Espagnol : contador de Geiger-Müller
Étymologie : de H. Geiger, 1882 – 1945, et W. Müller, 1905 – 1979, physiciens allemands
n. m. Appareil pour détecter et mesurer la radioactivité d'un échantillon, d'un lieu, lorsque le rayonnement est ionisant. Consiste en une chambre cylindrique contenant sous basse pression un mélange d'argon (facilement ionisable) et de vapeurs d'alcool. Elle comporte une fenêtre en mica qui laisse passer les radiations et deux électrodes, un fil métallique central qui est l'anode et la paroi du cylindre qui est la cathode. Lorsque la radiation ionisante pénètre dans la chambre, elle induit l'ionisation du gaz en électrons attirés par l'anode et en ions positifs attirés par la paroi. Les ions formés déclenchent une décharge que l'ionisation par chocs intensifie et il peut se produire une décharge autonome qui s'auto-entretient.
La tension appliquée est choisie de telle sorte que sa valeur soit juste inférieure à celle entraînant une décharge autonome (la présence de vapeur d'alcool ralentit aussi l'intensification). Ainsi, la décharge induite s'interrompt-elle aussitôt et peut être amplifiée et enregistrée. Il existe une zone de tension pour laquelle la hauteur de l'impulsion de potentiel est proportionnelle au nombre de particules pénétrant dans le compteur.

Cf radioactivité

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres