Genévrier

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Botanique - Cosmétologie - Pharmacognosie



Synonyme(s) : genévrier commun
Anglais : juniper
Espagnol : enebro común
Étymologie : latin jūnǐpĕrus genévrier
n. m. Arbuste ou arbrisseau buissonnant de l'hémisphère nord à feuilles persistantes (Juniperus communis L., Cupressaceae) ; feuilles verticillées par trois avec une pointe piquante ; cônes (pseudo-fruits désignés improprement par « baies de genièvre ») charnus, globuleux, résultant de la soudure de trois écailles ovulifères. Ces cônes, d’abord verts, puis brun-violet à brun-noir à maturité, ont une odeur fortement aromatique due à la présence d'une huile essentielle riche en composés monoterpéniques (pinènes, sabinène, myrcène, terpinèn-4-ol…) ; propriétés diurétiques et antiseptiques urinaires modestes.

Le genièvre est inscrit à la Pharmacopée Européenne, monographies 07/2019, 1532 et 07/2013, 1832 (huile essentielle de).

Le cône mûr séché est traditionnellement utilisé pour le soulagement symptomatique de troubles digestifs tels que ballonnements et flatulence, pour stimuler l’appétit, favoriser l’élimination rénale de l’eau et comme adjuvant des cures de diurèse (soupçon de néphrotoxicité en cas d’usage prolongé) ; également emplois en cuisine (condiment) et en liquoristerie (gin). Utilisation traditionnelle de l’huile essentielle de « baie de genièvre » dans les mêmes indications ainsi que, en usage externe, en cas de douleur musculaire ou articulaire légère. En cosmétologie, l'extrait de baies de genévrier est utilisé comme matière première aromatique en parfumerie, particulièrement en parfumerie masculine, ainsi que dans des produits cosmétiques du fait de ses propriétés antiseptiques, voire stimulantes.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres