Glycogénose

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Synonyme(s) : maladie glycogénique
Anglais : glycogenosis, glycogen storage disease (GSD)
Espagnol : glucogenosis
Étymologie : grec γλυκύς glukús doux (saveur), sucré et γένος génos naissance, origine, descendance, race, famille, parenté, suffixe –ose maladie
n. f. Terme générique désignant une famille de maladies génétiques et métaboliques transmises les unes sur le mode autosomique récessif, les autres sur le mode dominant lié à l'X en provoquant le déficit en l'une des enzymes qui catalyse une étape soit de la glycogénogenèse (glycogénoses 0, IV, XV) soit de la glycogénolyse (glycogénoses I à III et V à XIV). Lorsqu'il y a accumulation tissulaire de glycogène, de structure normale ou partiellement dégradée, les pathologies sont soit des glycogénoses hépatiques (I, II, VI, VIII) affectant notoirement l'homéostasie de la glycémie soit des glycogénoses musculaires (II, IV, V et VII) altérant le travail musculaire. Si une symptomatologie bioclinique est spécifique à chaque déficit enzymatique, avec pour les unes une hypoglycémie plus ou moins sévère, pour les autres, une fatigue musculaire plus ou moins sévère et une pathologie propre, l'organe au sein duquel le glycogène est thésaurisé. Certaines glycogénoses sont asymptomatiques ou bénignes, mais la plupart des patients doivent bénéficier d'une prise en charge thérapeutique.


Glycogénose 0-A

Anglais : GSD 0-A
Espagnol : glucogenosis 0-A
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène GYS2 (chr 12p12.2) se traduisant par un déficit en glycogène-synthétase hépatique (EC 2.4.1.1), marquée par une hypoglycémie à jeun avec hypercétonémie sans hyperlactacidémie


Glycogénose 0-B

Anglais : GSD 0-B
Espagnol : glucogenosis 0-B
Maladie génétique et métabolique par déficit en glycogène-synthétase musculaire et cardiaque par mutation non-sens avec un tableau clinique voisin de celui du type 0-A.


Glycogénose I-A

Synonyme(s) : maladie de Von Gierke
Anglais : GSD I-A, Von Gierke disease
Espagnol : glucogenosis I-A, enfermedad de Von Gierke
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène G6PC (chr 17q21.31) provoquant un déficit en activité glucose -6-phosphatase hépatique, rénale et intestinale (EC3.1.3.9). La séméiologie clinique montre une hépatomégalie, un retard de croissance, une ostéopénie et néphromégalie, un épistaxis récurrent et de très fréquentes hypoglycémies sévères.


Glycogénose I-B

Anglais : GSD I-B
Espagnol : glucogenosis I-B
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène SLC37A4 (chr 11q23) provoquant un déficit en glucose-6-phosphate-translocase (G6PT). Sa séméiologie clinique ajoute à celle de la forme I-A, une inflammation des intestins, une leucopénie et une grande sensibilité aux infections notamment aux gingivostomatites avec aphtes. Des sous-types I-C et I-D par mutation du gène de la G6PT ont été individualisés.


Glycogénose II

Il est décrit deux sous-types : 1- la glycogénose II-A ou maladie de Pompe (anglais GSD II-A, Pompe disease, espagnol glucogenosis II-A enfermedad de Pompe) maladie génétique et métabolique par mutation du gène GAA (chr 17q25.2-q25.3) provoquant le déficit en α 1-4 glucosidase (EC 2.4.1.25) ou maltase acide lysosomale. La forme infantile est une forme grave, avec cardiomyopathie par accumulation cardiaque de glycogène, atteinte des muscles respiratoires et très forte augmentation de l'activité créatine-kinase (CK) plasmatique. Lorsque la maladie ne se révèle dès les premiers jours de la vie le nouveau-né se présente avec une hypotonie, des troubles respiratoires avec cardiomyopathie une hypotrophie et une hypoacousie. En l'absence de prise en charge thérapeutique, le décès survient dans la première année de vie. Si la maladie de Pompe ne se révèle qu'à l'âge adulte son tableau clinique est atténué 2- la glycogénose II-B ou maladie de Danon (anglais GSD II-B Danon disease, espagnol glucogenosis II-B enfermedad de Danon) maladie génétique et métabolique par mutation du gène LAMP-2 transmise sur le mode dominant lié à l'X, provoquant le déficit en lysosomal-associated membrane protein 2 (LAMP-2). Elle se présente cliniquement par une faiblesse musculaire d'intensité variable, une cardiomyopathie hypertrophique sévère évoluant vers une insuffisance cardiaque, souvent associée chez le garçon à un déficit intellectuel. La symptomatologie clinique est plus sévère chez le garçon que chez la fille.


Glycogénose III

Synonyme(s) : maladie de Cori, de Forbes, maladie de Cori-Forbes
Anglais : GSD III, Cori-Forbes disease
Espagnol : glucogenosis III, enfermedad de Cori
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène AGL (chr 1p21) provoquant le déficit en amylo 1-6 glucosidase (EC 3.2.1.33) dite enzyme débranchante. Deux sous-types sont décrits : le III-A qui affecte foie et muscles, le III-B qui affecte seulement le foie. Leur symptomatologie clinique est marquée par une hépatomégalie disparaissant souvent à la puberté, un retard de croissance, une faiblesse musculaire sévère, quelquefois un retard mental une hypertriglycéridémie sévère et de fréquentes hypoglycémies sans acidose. Les enzymes plasmatiques de la cytolyse hépatique sont augmentées.


Glycogénose IV

Synonyme(s) : maladie de Andersen, amylopectinose
Anglais : GSD IV, Andersen disease
Espagnol : glucogenosis IV, enfermedad de Andersen
Maladie génétique et métabolique par mutations du gène GBE1 (chr 3p12.3) provoquant le déficit en alpha-1,4-glucan 6-g1ycosyl transférase (EC2.4.1.18) dite enzyme branchante, avec thésaurismose tissulaire de glycogène de structure anormale, dit amylopectine-like, peu hydrosoluble et cytotoxique, causant des détériorations irréversibles de divers tissus et organes. Le tableau clinique est hétérogène avec atteinte notamment hépatique ou neuromusculaire. Dans la forme classique, les enfants sont normaux à la naissance, mais dès les premiers mois de vie apparaissent une hépatosplénomégalie, un retard du développement et une hypotonie. Sans prise en charge de soins précoce, la maladie évolue rapidement vers une cirrhose avec hypertension portale et ascite conduisant à une issue fatale dans la petite enfance.


Glycogénose V

Synonyme(s) : maladie de Mac Ardle
Anglais : GSD V, Mc Ardle disease
Espagnol : glucogenosis V , enfermedad de Mac Ardle
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène PYGM 5 (chr 11- q 13) qui provoque le déficit en activité myophosphorylase (EC 2.4.1.1). Le plus souvent bénigne, elle débute très souvent avant l'âge de 15 ans par une intolérance à l'effort, une myopathie métabolique avec douleurs musculaires transitoires au cours de l'effort associée ou non à la survenue d'une insuffisance rénale aiguë provoquée par la myoglobinurie consécutive à une rhabdomyolyse.


Glycogénose VI

Anglais : GSD VI
Espagnol : glucogenosis VI
Groupe hétérogène de glycogénoses hépatiques provoquées par une anomalie de la cascade enzymatique de la phosphorylase (EC 2.4.1.1) ou de sa voie d'activation par la phosphorylase-kinase (E.C. 2.7.1.38) (PhK). La séméiologie clinique montre une hépatomégalie, un retard de croissance, une hypotonie musculaire, des épisodes d'hypoglycémie avec cétose sans hyperuricémie ni hyperlactacidémie avec une hyperlipidémie et des aminotransférases sériques augmentées. Elle se normalise généralement avec la puberté. Outre deux sous-types de la glycogénose VI, de nombreux autres lui ont été rattachés.


Glycogénose VIa, VIII, IX et X

Anglais : GSD VIa, VIII, IX, X
Espagnol : glucogenosis VIa, VIII, IX, X
Groupe de maladies génétiques et métaboliques par mutations de l'un des gènes altérant l'activité de la phosphorylase ou de la phosphorylase-kinase (PhK), transmises pour les unes sur le mode autosomique récessif, pour les autres sur un mode dominant lié à l'X, bloquant la glycogénolyse à l'une de ses étapes clef. Les glycogénoses VIa et VIII sont des maladies génétiques et métaboliques par mutation du gène PHKA1 ou PHKA2, transmises sur le mode lié à l'X et provoquant le déficit en sous-unité α de la PhK hépatique, étiologique respectivement des glycogénoses XLG-I et XLG-2 et exposant à une hypoglycémie en phase interprandiale, symptomatologie qui peut disparaître à la puberté. La glycogénose IX, est une mutation du gène PHKB altérant la sous-unité β de la PhK, transmise sur le mode autosomique récessif. Elle provoque le déficit en activité phosphorylase dans le foie, le muscle et les érythrocytes. La mutation du gène PHKG1 altère la sous-unité γ provoquant un sous-type de la glycogénose IX. Toutes se présentent avec des séméiologies cliniques et biologiques marquées par une intolérance à l'effort, des crampes, des épisodes de rhabdomyolyse avec myoglobinurie, des activités CK sériques élevées sans hyperuricémie ni hyperlactacidémie. La glycogénose X est une maladie par mutation du gène PRKAG2 (chr 7q36) altérant la fonctionnalité de la protéine-kinase cAMP dépendante (EC2.7.11.11) ; des variants peuvent être marqués par une acidose tubulaire rénale, une myopathie, une neuropathie périphérique et une cardiomyopathie pouvant être mortelle.


Glycogénose VI-B

Synonyme(s) : maladie de Hers
Anglais : GSD VI-B, Hers disease
Espagnol : glucogenosis VI-B, enfermedad de Hers
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène PYGL (chr14q21-22) provoquant le déficit en phosphorylase hépatique. La séméiologie clinique est marquée chez l'enfant non traité par une hypoglycémie peu prononcée lors d'un jeûne de 8 à 10 heures, une hépatomégalie qui s'installe dans les premières années de la vie, tous symptômes susceptibles de disparaître à la puberté. L'adulte affecté est asymptomatique.


Glycogénose VII

Synonyme(s) : maladie de Tarui
Anglais : GSD VII, Tarui disease
Espagnol : glucogenosis, VII enfermedad de Tarui
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène PFKM (chr 12q13) transmise sur le mode autosomique récessif provoquant le déficit en phosphofructokinase musculaire (EC 2.7.1.11). Il en est décrit 3 sous-types. Le sous-type classique est marqué rapidement par une fatigue à l'effort, avec myoglobinurie par rhabdomyolyse, une hémolyse avec ictère et une hyperuricémie. La forme infantile est marquée par une myopathie, un retard psychomoteur, une cataracte, des contractures articulaires avec un décès pouvant survenir pendant l'enfance. La forme de l'adulte montre une fatigue musculaire d'installation progressive.


Glycogénose XI

Synonyme(s) : syndrome de Bickel-Fanconi
Anglais : GSD XI, Bickel-Fanconi syndrome
Espagnol : glucogenosis XI, síndrome de Fanconi-Bickel
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène GLUT2 (chr 3q26.1-q26.3), transmise sur le mode autosomique récessif provoquant le déficit en GLUT2. Ce syndrome est marqué par une thésaurismose hépatorénale en glycogène de structure normale provoquant une hépatosplénomégalie et une insuffisance rénale tubulaire proximale avec protéinurie, glucosurie massive et phosphaturie. Il y a un retard de croissance sévère, une ostéopénie généralisée avec risques de fractures, une intolérance au glucose, une hypoglycémie interprandiale avec hypercétonémie, hypophosphatémie, aminoacidurie et hyperuricémie qui persistent à l'âge adulte.


Glycogénose XII

Anglais : GSD XII
Espagnol : glucogenosis XII
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène ALDOA (chr 16p11.2) provoquant le déficit en aldolase A érythrocytaire (EC 4.1. 2.13) qui bloque la phase terminale de la glycolyse. La séméiologie clinique est marquée par une anémie hémolytique non sphérocytaire, une myopathie avec crampes, une intolérance à l'activité physique et une myoglobinurie.


Glycogénose XIII

Anglais : GSD XIII
Espagnol : glucogenosis XIII
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène ENO3 (chr 17pter-p11) provoquant le déficit en β-énolase musculaire (EC 4.2.1.11) qui se traduit cliniquement par des crampes et une intolérance à l'activité physique.


Glycogénose XIV

Anglais : GSD XIV
Espagnol : glucogenosis XIV
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène PGM1 (chr 1p31) provoquant le déficit en phosphoglucomutase-1 (EC 5.4.2). La sémiologie clinique est marquée dès le jeune âge par des crampes et une rhabdomyolyse à l'exercice musculaire intense.


Glycogénose XV

Anglais : GSD XV
Espagnol : glucogenosis XV
Maladie génétique et métabolique par mutation du gène GYG1 provoquant le déficit en glycogénine-1, dont la sémiologie clinique est marquée par une absence de glycogène des muscles du squelette, une faiblesse musculaire et une arythmie cardiaque.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres