Gram (coloration de)

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 09 mars 2017
Étymologie : de H. C. Gram, 1853 – 1938, microbiologiste danois
Les bactéries qui retiennent le colorant violet sont dites à Gram positif ou Gram positifs, celles qui ne le retiennent pas et qui sont colorées en rose par un traitement ultérieur avec de la fuchsine ou de l’éosine sont dites à Gram négatif ou Gram négatifs. Cette différence de colorabilité s’explique par la nature de la paroi.

Les bactéries à Gram positif possèdent une paroi épaisse contenant essentiellement du peptidoglycane (jusqu’à 30 % du poids sec de la bactérie,associé à des acide teichoïques et lipotéchoïdes, à des polysaccharides neutres et à des protéines enzymatiques) qui fixe le violet de gentiane. A l’opposé, la paroi des bactéries à Gram négatif présente une couche mince et peu dense de peptidoglycanes (moins de 15 % du poids sec) recouverte d’une membrane externe alternant zones hydrophobes et hydrophiles, formée de deux feuillets denses limitant un feuillet transparent aux électrons et composée de lipopolysaccharides, de lipide A ou endotoxine, de phospholipides et de protéines. Elle constitue une barrière à la pénétration de nombreux composés dont le violet de gentiane.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres