Hématie

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 25 octobre 2017
Synonyme(s) : érythrocyte, globule rouge
Anglais : red cell
Espagnol : glóbulo rojo
Étymologie : grec αἶμα haîma sang
n. f. Cellule mature de la lignée érythrocytaire, dépourvue de noyau, dont la principale fonction est le transport de l’hémoglobine. Les valeurs usuelles des hématies dans le sang sont de 4,5 à 5,7 T/L (4,5 à 5,7 millions/µL) chez l’homme, 4,2 à 5,2 T/L (4,2 à 5,2 millions/µL) chez la femme. Ces valeurs sont significativement plus élevées à la naissance (5,5 à 6,5 T/L) puis vont diminuer assez rapidement pour se stabiliser aux environs de 4 T/L dans l’enfance et arriver à des valeurs similaires à celles de l’adulte vers 15 ans. La durée de vie des hématies est d’environ 120 jours, après quoi elles sont éliminées au niveau de la rate.
L’hématie a la forme d’un disque biconcave ce qui lui permet une déformabilité importante, permettant son passage dans des capillaires de petit diamètre. Cette forme particulière est due à la présence d’un cytosquelette composé essentiellement d’actine, de spectrine, d’ankyrine et de protéine bande-3. Des mutations dans les gènes de ces protéines sont responsables de différentes pathologies du globule rouge, dont la plus fréquente est la maladie de Minkowsky-Chauffard (microsphérocytose héréditaire).
Le volume globulaire moyen, volume occupé par les globules rouges dans le sang (VGM), compris entre 80 et 100 femtolitres (µ3), est un paramètre classiquement utilisé pour le diagnostic étiologique d’une anémie. La diminution du volume des hématies, appelée microcytose, est classiquement observée en cas de carence martiale ou de défaut de synthèse de la globine (thalassémies), alors que l’augmentation de volume (macrocytose) doit faire évoquer une carence en vitamine B12 ou B9, un syndrome myélodysplasique ou une hémolyse chronique.

Le contenu en hémoglobine d’une hématie est quantifié par la teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine, TCMH (ou TGMH teneur globulaire moyenne en hémoglobine), valeurs usuelles 27 à 32 pg/hématie, ou par la concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine, CCMH (ou CGMH) qui est le pourcentage de saturation des hématies en hémoglobine, valeurs usuelles 32 à 35 %. Une diminution de ces constantes indique une hypochromie, qui s’observe principalement en cas de carence en fer.
Le glucose est le principal substrat énergétique de l’hématie, et des déficits de certaines enzymes de la glycolyse, comme le déficit en pyruvate kinase, peuvent provoquer une hémolyse de l’hématie. De même, le déficit en glucose 6-phosphate déshydrogénase, en induisant un déficit de formation de NADPH,H+, peut induire une hémolyse accrue en cas d’ingestion de molécules oxydantes (aliments, médicaments).

Historique : IRE

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres