Haemophilus

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Étymologie : grec αἶμα haîma sang et φίλος phílos qui aime
Genre de bactéries de la famille des Pasteurellaceae réunissant des bacilles immobiles, à Gram négatif, non sporulés, aéro-anaérobies, de culture délicate exigeant des facteurs de croissance apportés par le sang. Comprend plusieurs espèces dont certaines font partie de la flore normale des muqueuses (respiratoire, buccale, vaginale) ou du tube digestif, mais peuvent devenir pathogènes.


Haemophilus aegyptius

Synonyme(s) : H. conjunctivitidis
Agent de conjonctivites aiguës en pays chauds.


Haemophilus ducreyi

Synonyme(s) : bacille de Ducrey
Cultivé en milieu liquide, prend l'aspect en « chaîne de bicyclette ». Espèce responsable du chancre mou ou chancrelle, affection des organes génitaux externes transmise par voie sexuelle (IST) et auto-inoculable, maladie endémique extrêmement contagieuse qui ne procure pas d'immunité, sévissant en Afrique noire, Afrique du Nord et Amérique latine. Sécrète une bêta-lactamase qui inactive les pénicillines, mais est sensible à la streptomycine et à la ceftriaxone.


Haemophilus influenzae

Synonyme(s) : bacille de Pfeiffer (désuet)
Coccobacille, capsulé ou non. Les souches non capsulées sont fréquentes en portage et sont majoritairement responsables d'infections de la sphère ORL de l'enfant et de l'adulte et de surinfections broncho-pulmonaires, notamment post-grippales ou chez des patients présentant des dilatations des bronches ou atteints de mucoviscidose. Les souches capsulées, distinguables par leur sérotype (a, b, c, d, e, f), sont responsables de manifestations invasives, en particulier le sérotype b (méningite épiglottite).

Le vaccin contre le sérotype b a fait disparaître les formes invasives dues à ce sérotype.


Haemophilus parainfluenzae

Espèce voisine de H. influenzae, commensal de la bouche, occasionnellement responsable d'infection ORL ou respiratoire et de suppurations diverses.

H. aphrophilus ou H. paraphrophilus, qui appartiennent à la flore bactérienne de la plaque dentaire, peuvent être responsables d'endocardites.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres