Handicap

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 03 mars 2017
Anglais : liability
Espagnol : desventaja
Étymologie : anglais hand in cap main dans la casquette (système d’échange où l’on recherchait l’équité, pratiqué au XVIIe siècle), terme appliqué plus tard à la compétition équestre pour désigner une pénalité (« handicap ») imposée à un cheval afin de maintenir l’égalité de chance entre concurrents.
n. m. Désavantage quelconque, entrave.



Pathologie



Restriction ou perte des possibilités pour un sujet de participer à la vie de la collectivité à égalité avec les autres. Cet état est causé par la déficience d’un organe ou d’une fonction, en séquelle d’une malformation, d’une maladie, d’un traumatisme ou d’un vieillissement. La classification internationale du handicap (CIH-2) de l’OMS situe cet état dans la Classe Internationale du Fonctionnement, du Handicap et de la Santé (CIF), lequel intègre notamment des facteurs environnementaux dont les aides et obstacles. Elle propose une approche globale (bio-psychosociale) de la personne selon que son incapacité affecte : 1- les fonctions organiques (fonctions mentales, sensorielles) 2- les structures anatomiques (système nerveux, système cardiovasculaire) 3- les activités et la participation (apprentissage, communication, vie domestique) 4- les facteurs environnementaux (relations, environnement naturel).

La Charte des Droits fondamentaux de l’Union Européenne (2000) stipule dans l'Article 20 qu’« est interdite toute discrimination fondée sur… un handicap… ». En France, la Loi de Modernisation Sociale n° 2002-73 du 17 janvier 2002 édicte (Art 53) : « la prévention et le dépistage du handicap et l’accès du mineur ou de l’adulte handicapé physique, sensoriel ou mental aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens, notamment aux soins, à l’éducation, à la formation et à l’orientation professionnelle, à l’emploi, à la garantie d’un minimum de ressources adapté, à l’intégration sociale, à la liberté de déplacement et de circulation, à une protection juridique, aux sports, aux loisirs, au tourisme et à la culture constituent une obligation nationale. La personne handicapée a droit à la compensation des conséquences de son handicap, quels que soient l’origine et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie et à la garantie d’un minimum de ressources lui permettant de couvrir la totalité des besoins essentiels de la vie courante ».
Dans le monde du travail, la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) s’est substituée à la COTOREP le 1er janvier 2006. L’ensemble des textes qui réglementent ces garanties a été publié dans le Code du Handicap (2011).


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres