Henné

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017


Pharmacognosie



Anglais : henna
Espagnol : alheña ou henna
Étymologie : ar حِنّاء ḥinnāʾ prononcé ḥĭnnẹ en Syrie, henné
n. m. Arbuste devenant épineux en vieillissant (Lawsonia inermis L., Lythraceae) cultivé de l’Afrique du Nord au Moyen-Orient et à l’Inde ; présence dans la feuille de composés polyphénoliques et d'hétérosides libérant par hydrolyse une naphtoquinone, la lawsone, à propriétés fongicides et tinctoriales, donnant une coloration rouge orangé en milieu alcalin. Nombreuses propriétés pharmacologiques revendiquées (antibactérien et antifongique, antioxydant, anti-inflammatoire, analgésique, hépatoprotecteur…).

Plante non utilisée en médecine européenne, mais large et très ancien emploi en médecine orientale, notamment ayurvédique, et surtout pour la coloration des cheveux et de la peau (shampooings, lotions capillaires, produits pour tatouage). La réalisation de tatouages noirs temporaires à base de henné est fortement déconseillée ; en effet, pour obtenir cette coloration et la renforcer, de la paraphénylènediamine est souvent illégalement ajoutée au henné, pouvant provoquer des eczémas allergiques retardés potentiellement graves. La lawsone du henné pourrait être responsable de troubles du type du favisme (anémies hémolytiques graves) chez les individus présentant un déficit congénital en G6PD (glucose-6-phosphate déshydrogénase) érythrocytaire.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres