Hirudine

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Pharmacognosie



Anglais : hirudin
Espagnol : hirudina
Étymologie : latin hĭrūdo sangsue, suffixe -ine
n. f. Peptide anticoagulant, puissant inhibiteur de la thrombine, constitué de 65 acides aminés ; isolée de la salive de sangsues, notamment Hirudo medicinalis L. Non utilisée elle-même en thérapeutique, sa structure a servi de modèle à la conception de la bivalirudine (DCI) anglais bivalirudin espagnol bivalirudina, analogue tronqué (20 acides aminés) produit par synthèse peptidique, inhibiteur direct et spécifique de la thrombine.

La bivalirudine est utilisée en milieu hospitalier, par voie IV, en association avec de l’acide acétylsalicylique et du clopidogrel, dans des indications en rapport avec une pathologie coronarienne (syndromes coronariens aigus, certaines interventions d'angioplastie coronaire). Deux analogues recombinants de l’hirudine obtenus par génie génétique, la désirudine (DCI), anglais desirudin, espagnol desirudina et la lépirudine (DCI), anglais lepirudin, espagnol lepirudina, ne sont plus utilisés en France depuis 2012.
Présentée comme permettant une meilleure pénétration dans le caillot de fibrine en comparaison avec les héparines, cette classe de principes actifs (« hirulogues ») a subi l'avènement récent des « nouveaux anticoagulants oraux », abréviation NACO).


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres