Histamine

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 19 janvier 2016
Histamine.

Anglais : histamin
Espagnol : histamina
Étymologie : grec ἱστός histós objet dressé, mât de navire, métier de tisserand d’où tissu et ἀμμωνιακόν ammôniakón gomme, sel ammoniaque
n. f. Amine biogène produite par décarboxylation de la l-histidine avant stockage dans des vésicules, agissant comme médiateur par liaison à des récepteurs membranaires métabotropiques (regroupés en quatre classes : H1, H2, H3 et H4) puis dégradée par méthylation d'un azote du cycle suivie d'une oxydation par la mono-amine-oxydase B. L'histamine est présente : 1- dans les granulocytes basophiles et dans les mastocytes dont elle est libérée à la suite d'une réaction immunitaire en réponse au couplage entre un allergène et une immunoglobine de type IgE formée lors d'une première exposition, ce qui entraîne une réponse locale avec vasodilatation, œdème et sensation douloureuse, pouvant être accompagnée d'une importante chute tensionnelle ; 2- dans les cellules entérochromaffines de la paroi gastrique où sa libération, provoquée par la gastrine, induit une sécrétion acide par activation des pompes à protons des cellules pariétales ; 3- dans des neurones dont les corps cellulaires sont localisés dans la régions tubéromammillaire de l'hypothalamus et dont les axones forment un système neuromodulateur en se projetant de manière diffuse dans les parties centrales du cerveau, ainsi que dans les aires corticales. L'activation de ces neurones entraîne le passage à l'état d'éveil ; 4- dans les cellules hématopoïétiques et cellules inflammatoires circulantes.

De manière non physiologique, de l'histamine se forme post mortem au cours de la décomposition de tissus animaux dont l'ingestion provoque un syndrome de type allergique.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres