Homéopathie

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 04 mars 2017
Anglais : homeopathy
Espagnol : homeopatía
Étymologie : grec ὅµoιος hómoios semblable et πάθoς páthos ce que l'on éprouve
n. f. Méthode thérapeutique énoncée la première fois, en 1796, par S. Hahnemann, médecin allemand (1755 – 1843) développée au XIXe siècle (Organon de l'Art de guérir, 1810). Consiste à administrer des doses infinitésimales obtenues par dilution et agitation (dynamisation) d'une substance qui, administrée à dose allopathique à l'homme sain, est censée provoquer chez lui des symptômes semblables à ceux de la pathologie à traiter. Doctrine thérapeutique reposant sur trois principes :
1- la loi de similitude similia similibus curantur : « toute substance susceptible de provoquer des symptômes morbides chez un individu sain et sensible a le pouvoir de guérir des symptômes semblables chez un individu malade » (S. Hahnemann) ;
2- l'infinitésimalité : « plus la dose de médicament est réduite, plus ses effets primitifs apparaissent avec netteté à condition de secouer vigoureusement (succussion) le flacon entre chaque dilution pour en dégager les forces dynamiques latentes (dynamisation) » (S. Hahnemann) ;
3- la globalité ou l'individualisation : rechercher pour chaque malade la totalité des symptômes et la façon dont ils apparaissent et évoluent afin de prescrire le remède le mieux adapté. « Il n'y a pas de maladies, il n'y a que des malades » (S. Hahnemann).

L'application du principe de similitude et sa retranscription correspondent à l'établissement d'une « pathogénésie » du remède qui regroupe l'ensemble des symptômes induits par cette substance chez des sujets sains.
Les médicaments utilisés (médicaments homéopathiques) sont obtenus à partir de produits, substances ou compositions appelées souches homéopathiques, selon un procédé de fabrication homéopathique décrit dans la pharmacopée.
En août 2013, a été créé au sein de l'ANSM, le Comité français de la pharmacopée « Homéopathie », destiné à participer à la préparation des monographies détaillant précisément les méthodes de contrôle à appliquer sur les matières premières et les préparations à usage pharmaceutique.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres