Hormone

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 02 mars 2017
Anglais : hormone
Espagnol : hormona
Étymologie : grec ὁρμή hormế impulsion, désir, du verbe ὁρµάω hormáô mettre en mouvement, suffixe –one
n. f. Messager chimique de transmission lente et continue de signaux, synthétisé par des cellules endocrines spécifiques en réponse à des stimulus et sécrétée dans la circulation sanguine pour atteindre des cellules cibles qui possèdent des récepteurs spécifiques interagissant avec une très forte affinité avec l'hormone pour répondre à celle-ci. L'information est transmise aux cellules selon différentes voies : 1- après liaison de l'hormone (hormones peptidiques ou glycoprotéiques, catécholamines) à des récepteurs membranaires couplés à une protéine G et mise en jeu d'un second messager (AMPc, DAG, GMPc, IP3…) qui activent un récepteur intracellulaire provoquant une cascade de réponses ; 2- après liaison de l'hormone (hormones stéroïdes et thyroïdiennes) à des récepteurs intracellulaires sur des zones de régulation de l'expression de l'ADN.

Les réponses hormonales sont de plusieurs types : modification de la perméabilité membranaire, synthèse ou sécrétion de protéines, activation/désactivation d'enzyme ou de canaux, stimulation de division cellulaire. En fonction de leur structure chimique, on distingue : les hormones glycoprotéiques et peptidiques hydrophiles, stockées dans des granules sécrétoires et libérées par exocytose, les hormones dérivées d'acides aminés (catécholamines et hormones thyroïdiennes) et les hormones stéroïdes lipophiles.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres