Hydrocortisone

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 12 avril 2016
Hydrocortisone.

Synonyme(s) : cortisol
Anglais : hydrocortisone
Espagnol : hidrocortisona
Étymologie : grec ὓδωρ hûdôr eau, latin cortex enveloppe, ce qui recouvre, écorce, suffixe –one fonction cétone
n. f. Hormone stéroïdienne synthétisée dans la zone fasciculée du cortex surrénalien sous la dépendance de l'axe hypothalamohypophysaire (CRH et ACTH), selon un rythme circadien, avec rétrocontrôle négatif sur la production des 2 stimulines. Véhiculé dans le plasma lié à 90% à la CBG (Corticosteroid binding globulin), seul le cortisol libre est actif en se liant à son récepteur intracytoplasmique qui, activé à son tour, est transloqué dans le noyau. Un grand nombre de gènes peuvent alors être activés ou inhibés, conduisant à des variations dans l’expression de plus d’une cinquantaine de protéines.

Les actions physiologiques de l'hydrocortisone dépendent des tissus cibles :
  • activation de certaines enzymes de la gluconéogenèse et la glycogénogenèse hépatique d’où action hyperglycémiante ;
  • activation de la lipolyse dans le tissu adipeux d’où libération d’acides gras pouvant être utilisés somme source d’énergie ;
  • augmentation du catabolisme des protéines du muscle squelettique d’où apport d’acides aminés avec réduction éventuelle de la masse musculaire ;
  • action anti-inflammatoire par activation du gène codant la lipocortine qui bloque la phospholipase A2 d’où diminution de la production de prostaglandines et de leucotriènes ;
  • action immunosuppressive par inhibition de la production de cytokines impliquées dans l’immunité à médiation humorale et cellulaire ;
  • action sur le rein, physiologiquement contrôlée, mais se traduisant, à fortes doses, par une activation du récepteur de l’aldostérone avec hypertension artérielle et hypokaliémie ;
  • action sur le métabolisme osseux d’où ostéoporose.

    Utilisation thérapeutique

    L'hydrocortisone, comme les corticoïdes de synthèse, est utilisée pour ses effets anti-inflammatoires et immunosuppresseurs dans les maladies allergiques, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaque, en prévention dans les transplantations d’organes.
    Les effets secondaires, variés et de gravité le plus souvent modérée, touchent les tissus cibles avec principalement prise de poids, redistribution de la masse graisseuse, faiblesse musculaire, ostéoporose, rétention hydrique, stress...

    Inscrite sur la liste des Médicaments essentiels de l'OMS et à la Pharmacopée Européenne, monographies 01/2011, 0335 (hydrocortisone), 04/2016, 0334 (acétate d’), 01/2008, 0768 (hydrogénosuccinate d’).

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres