Hydrocotyle

De Acadpharm
Aller à : Navigation, rechercher
Dernière modification de cette page le 15 janvier 2016


Pharmacognosie



Anglais : hydrocotyle ou Indian pennywort
Espagnol : pegaga ou gotu kola
Étymologie : grec ὓδωρ hûdôr eau et κοτύλη kotúlê écuelle, allusion aux feuilles rondes et creuses de la plante et à son habitat aquatique
n. f. Herbacée (Centella asiatica (L.) Urban, Apiaceae, ex-Ombellifères) largement distribuée à Madagascar et dans le continent asiatique. Présence dans les parties aériennes de saponosides triterpéniques non hétérosidiques (asiaticoside, madécassoside : esters entre un trisaccharide et des acides triterpéniques à squelette ursane) à activité cicatrisante par stimulation de la synthèse du collagène.

Inscrite à la Pharmacopée Européenne (monographie 01/2016, 1498).

Utilisation traditionnelle des parties aériennes sous forme d’extrait, par voie locale, dans le traitement symptomatique des troubles fonctionnels de la fragilité capillaire (ecchymoses, pétéchies…), les manifestations subjectives de l’insuffisance veineuse (jambes lourdes…), la symptomatologie hémorroïdaire, comme traitement d’appoint adoucissant et antiprurigineux d’affections dermatologiques diverses et des piqûres d’insecte, en cas d’érythème solaire, de brûlures superficielles et peu étendues, d’érythème fessier ; un extrait hydroalcoolique sec reconstitué, titré en asiaticoside et en acides madécassique et asiatique, est également utilisé dans un médicament proposé par voie orale, comme vasculoprotecteur et veinotonique, pour améliorer des symptômes en rapport avec l'insuffisance veinolymphatique.
Large emploi de l'hydrocotyle en médecine ayurvédique et dans la médecine traditionnelle chinoise. Une source de confusion vient du nom vernaculaire indien « brahmi » qui lui est parfois donné et qui désigne prioritairement une autre espèce,
Bacopa monnieri L.


A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z - Autres